Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La France reste au 8e rang mondial en nombre de chercheurs (rapport 2014 sur l’état de l’emploi scientifique)

Avec 249 000 chercheurs en équivalent temps plein en 2011, la France se place au 8e rang mondial en termes d’effectifs de chercheurs, un rang qu’elle occupe depuis 2007, indique l’édition 2014 de "L’état de l’emploi scientifique en France", publié le 13 janvier 2015 par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Rapportés à la population active, les effectifs de chercheurs positionnent la France au 7e rang mondial. Depuis 2000, ces effectifs de chercheurs en France ont augmenté de 45 %, soit un rythme moyen annuel de 3,4 %, "comparable à celui de l’Union européenne".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Emploi scientifique : le CoNRS demande un "plan pluriannuel de plusieurs milliers d'emplois titulaires"

Parce que "l’emploi scientifique est l’investissement d’avenir par excellence", le CoNRS (Comité national de la recherche scientifique) demande au gouvernement de lancer un "plan pluriannuel de création de plusieurs milliers d'emplois titulaires de la fonction publique". Cette "proposition" est adoptée par 468 voix pour, 2 contre et 5 abstentions au terme d’une session plénière extraordinaire sur l’emploi scientifique, réunie à Paris mercredi 11 juin 2014, à laquelle ont participé 530 membres du comité, sur un total de 1 230. Cette proposition est assortie de pistes pour "dégager des ressources importantes" qui permettraient de la mettre en œuvre. Le même jour, une manifestation intersyndicale (1) pour l’emploi scientifique a rassemblé 500 participants à Paris selon les organisateurs (400 de source policière).

Lire la suiteLire la suite
Le nombre de chercheurs a augmenté de 42 % entre 2000 et 2010 (rapport 2013 sur l'emploi scientifique en France)

En 2010, la France compte 240 000 chercheurs, soit 42 % de plus qu'en 2000. C'est ce que révèle le rapport 2013 sur « L'État de l'emploi scientifique en France », rendu public le 31 juillet 2013 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (1). L'augmentation annuelle moyenne du nombre de chercheurs est de 3,8 %. « À titre de comparaison, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont respectivement un taux de croissance annuelle moyenne de leurs effectifs de chercheurs de 2,4 % et 4,2 % », précise le document. Parmi les chercheurs en France, 58 % sont employés par le secteur privé en 2010. « Entre 2000 et 2010, le nombre de chercheurs du secteur public a crû de 13,7 % soit un rythme annuel moyen de 1,25 % Dans la même période, le secteur privé a connu une croissance de 72,7 % soit un rythme annuel de 6,6 %. »

Lire la suiteLire la suite
Plus de 4 doctorants sur 10 sont de nationalité étrangère (rapport 2013 sur l'emploi scientifique en France)

Le nombre de doctorants étrangers accueillis en France augmente depuis le début des années 2000, pour atteindre 27 700 inscrits en 2010-2011 puis 27 400 en 2011-2012, ce qui représente plus de quatre doctorants sur dix. C'est ce qu'indique le rapport 2013 sur l'emploi scientifique en France publié par le MESR le 31 juillet 2013 (AEF n°477450). Lequel précise que « le nombre de doctorants étrangers augmente plus rapidement que l'ensemble des doctorants inscrits ». Parmi ces doctorants étrangers, la part de ceux d'origine asiatique qui s'élevait à 10 % en 2002 atteint 31 %, tandis que celle des doctorants africains est de 36 %. Concernant les « chercheurs confirmés », en 2011 quatre pays « représentent près de la moitié des visas délivrés pour une durée supérieure à trois mois » : la Chine, l'Inde, les États-Unis et le Brésil.

Lire la suiteLire la suite