Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les inégalités d’orientation persistent pour les élèves d’origine modeste (étude Sciences Po)

"À niveau scolaire égal, les élèves d’origine modestes sont moins souvent orientés dans la voie qui accueille les bons élèves (voie générale et technologique) et plus souvent orientés dans la voie qui accueille les moins bons élèves (la voie professionnelle)", indique une étude de Sciences Po Paris-Liepp datée de décembre 2014. Pour les élèves peu performants en classe, c’est "la combinaison des préférences des élèves et de l’action scolaire et parentale qui est à l’origine des inégalités d’orientation". Pour les élèves moyens ou bons, ce sont "clairement les préférences qui sont à l’origine" des choix d’orientation. L’étude (1) montre que les élèves d’origine modeste sont "plus influencés par les choix d’orientation de leurs camarades de collège et tendent à s’y conformer" et ils ont "tendance à se sentir moins bon scolairement" que les élèves d’origine favorisée.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi