Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Conférence des grandes écoles liste les mesures à prendre pour atteindre 500 000 apprentis en 2017

"Les voies d'accès par l’apprentissage représentent aujourd’hui 10 % des étudiants inscrits dans les grandes écoles. Elles ont triplé leurs effectifs en une décennie et sont toujours en croissance soutenue, en dépit des incertitudes qui pèsent sur l’avenir de l’apprentissage dans le supérieur", écrit Philippe Jamet, président de la CGE, dans le dernier numéro de la lettre d’information de la Conférence, consacrée à l’apprentissage, dont elle veut faire "une cause de premier plan en 2015". Xavier Cornu, vice-président entreprises de la CGE, liste quant à lui les raisons pour lesquelles "l’objectif de 500 000 apprentis en 2017 sera difficile à atteindre", rappelant qu’en 2013, l’effectif des apprentis a chuté de 8 % au niveau national. Il propose la création d’un ministère de la Formation professionnelle "à part entière", "qui ait autorité sur toutes les voies professionnelles".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Apprentissage : un avant-projet de décret précise les mécanismes de répartition de la taxe

Les nouvelles modalités d’affectation de la part de la taxe d’apprentissage dédiée aux formations hors apprentissage (barème) sont détaillées dans un avant-projet de décret soumis aux acteurs de la formation par la DGEFP. Cela fait suite à la réforme du financement de l’apprentissage prévue par la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle. Ce texte devrait être signé par sept ministres (Travail, Éducation nationale et Enseignement supérieur, Finances, Jeunesse, Décentralisation, Agriculture et Outre-Mer). Il s’appliquera à la taxe versée en 2015 (assise sur la masse salariale des entreprises 2014).

Lire la suiteLire la suite