Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Achats : l'Obsar met au point une méthodologie pour estimer le coût global d'un produit

L’Obsar présente mercredi 17 décembre 2014 une méthodologie destinée aux acheteurs pour estimer le coût global d’un produit, au-delà du prix facial qui ne prend pas en compte l’usage, la durée de vie, les coûts induits auprès de l’ensemble des parties prenantes ou la dimension sociétale. "Très clairement, ce sujet va rebondir, au moins pour deux raisons", estime Gérard Brunaud, vice-président exécutif de l’Obsar. "La première est la transposition de la directive européenne sur les marchés publics en droit français (lire sur AEF) : y sont présentes les questions du coût global et de la 'critérisation' du mieux-disant. C’est maintenant le meilleur rapport qualité-prix sur la durée de vie, les services ou les travaux qu’il faudra considérer, pour reprendre les termes exacts de la directive européenne. Deuxièmement, ces éléments de méthodologie vont désormais être déclinés par secteur."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Achats, reporting, transparence, commerce équitable : ce que change la loi ESS, définitivement adoptée

La loi sur l’économie sociale et solidaire a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale lundi 21 juillet 2014 après son adoption au Sénat le 17 juillet. Plusieurs articles portent sur la RSE et la gouvernance. Ainsi, l’article 93 oblige les metteurs sur le marché à transmettre des informations sur leurs produits si un consommateur en fait la demande et qu’il a connaissance "d’éléments sérieux mettant en doute le fait que ce bien a été fabriqué dans des conditions respectueuses des conventions internationales relatives aux droits humains fondamentaux". L’article 13 oblige les plus grosses collectivités territoriales à adopter un "schéma de promotion des achats publics socialement responsables".

Lire la suiteLire la suite
Le plan national d’action achats publics durables 2014-2020 est mis en consultation par le ministère de l’Écologie

Le plan national d’action pour les achats publics durables 2014-2020 est mis en consultation publique du 20 juin au 20 juillet 2014. Suite au premier plan 2004-2010, les travaux visant la réalisation d’un deuxième plan national ont été lancés en mai 2013, sous la présidence du délégué interministériel au développement durable Jean-Paul Albertini. Les groupes de travail inter-administrations ont identifié trois axes prioritaires sur lesquels les administrations publiques devront travailler pour augmenter la part des achats durables dans les marchés publics : mobiliser les décideurs, accompagner les acheteurs et rendre compte des progrès accomplis. Chacun de ces axes est divisé en chantiers puis en actions.

Lire la suiteLire la suite