Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’attractivité des masters Meef n’a "pas tué" les autres masters (Réseau des Espé)

Après la deuxième rentrée des étudiants dans les masters Meef, le Réseau des Espé estime que la hausse du nombre d'inscrits est le signe d’une "vraie attractivité" pour le métier enseignant. C’est ce qu’indiquent à AEF plusieurs directeurs d’Espé, membres du bureau du Réseau, réunis à l’Ésen le 17 décembre 2014. Cette augmentation des effectifs "ne se traduit pas par une baisse des effectifs des autres masters des universités : nous n’avons pas tué les masters recherche", estime Jacques Ginestié, président du Réseau. Une des réflexions à mener porte sur les outils de suivi des stagiaires, variables selon les académies. Signe d’une "prise de conscience" de la CPU sur la formation des enseignants, les Espé ne sont pas plus concernées par les baisses de budget que les autres composantes.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi