Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Concours de l'ENS : la discrimination de genre existe mais "va à l'encontre des stéréotypes", conclut une étude de l'IPP

La tendance des examinateurs à discriminer les candidats en fonction de leur sexe, "identifiée à partir des différences entre les résultats aux épreuves écrites anonymes (qui neutralisent la discrimination de genre) et aux épreuves orales (où le sexe des candidats est connu des examinateurs)" du concours de l’ENS, "va à l’encontre des stéréotypes de genre", conclut une étude menée par deux chercheurs de l’École d’économie de Paris, Thomas Breda et Son Thierry Ly, pour le compte de l’IPP (Institut des politiques publiques, PSE-Crest). "Elle est susceptible de s’expliquer par le fait que les examinateurs tentent d’aider - consciemment ou inconsciemment - le sexe en minorité dans leur discipline", estiment-ils. "Les jeunes filles ne devraient pas hésiter à s’engager dans les filières qui leur plaisent le plus, quand bien même celles-ci sont (encore) largement dominées par les hommes." 

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'Ena prépare une réforme de ses concours d'entrée pour la session 2015 : les explications de Nathalie Loiseau

Directrice de l'Ena depuis le 4 octobre dernier après une carrière dans la diplomatie (AEF n°205381), Nathalie Loiseau a ouvert son premier chantier : la réforme des trois concours d'entrée (externe, interne et troisième concours), qui doit s'appliquer pour la session 2015. « Le diagnostic a été effectué, nous connaissons les grands axes de la réforme et allons maintenant entrer dans le travail plus fin de détermination de la nature des épreuves, des coefficients, puis de la redéfinition des programmes de chacune. Les textes doivent être terminés pour fin 2013 », explique Nathalie Loiseau à AEF, lundi 8 juillet 2013. Certaines épreuves devraient être maintenues (culture générale et anglais), celle de finances publiques étendue aux trois concours et l'épreuve à options supprimée. Quant aux oraux, ils devraient être augmentés d'une nouvelle « épreuve collective ».

Lire la suiteLire la suite