Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La France propose le NPNRU et le Grand Paris Express entre autres projets que pourrait financer le plan Juncker

La task force constituée par la Commission européenne, les États-membres et la banque européenne d’investissement pour évaluer les potentiels d’investissement en Europe a publié le 9 décembre 2014 la liste des projets finançables via le plan d’investissement présenté fin novembre par Jean-Claude Juncker, président de la Commission. Parmi ces projets, figure le NPNRU présenté ce mardi par François Hollande dans le Nord-Pas-de-Calais. Mais également le Grand Paris Express, le programme Habiter Mieux de l’Anah ou encore un fonds "d’investissement dans les grandes opérations d’aménagement pour le logement".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le règlement des fonds structurels européens pour la période 2014-2020 sera « probablement » retardé à octobre (Commission européenne)

Le règlement des fonds structurels pour la période 2014-2020, qui devait être adopté en juillet prochain, « le sera plus probablement en octobre », annonce Patrick Bernard Brunet, membre de la direction générale affaires régionales et urbaines de la Commission européenne, mardi 16 avril 2013, à la tribune du colloque « l'Europe investit dans le logement social » organisé par l'USH et la Fnar (AEF Habitat et Urbanisme n°191490). Le trilogue entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission « a pris du retard », explique-t-il, précisant toutefois que « les grands principes sont aujourd'hui acquis ». Une fois le règlement adopté, « la Datar aura quatre mois pour déposer l'accord de partenariat 2014-2020 pour la France, puis jusqu'à trois mois pour élaborer les programmes opérationnels » (1). De sorte que les premiers PO devraient être signés « au printemps 2014 ».

Lire la suiteLire la suite