Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Dans quel état va-t-on récupérer les collèges"? (Henriette Zoughebi, vice-présidente de la région Île-de-France)

Le transfert des collèges aux régions, tel qu'évoqué dans le projet de loi Notre, représenterait pour la région Île-de-France "plus de 10 000 emplois supplémentaires de TOS", indique à AEF Henriette Zoughebi, le 16 décembre 2014. "Pour nous, le souci est que le transfert s’accompagne de moyens", souligne-t-elle. La vice-présidente (PC) en charge des lycées s’inquiète de "l’état très divers" dans lequel se trouvent les collèges et du coût "important" que représenterait l’uniformisation des politiques éducatives dans ces "875 collèges supplémentaires". Elle redoute que la région ne puisse maintenir "un lien de proximité avec la communauté éducative". Ainsi, "il conviendrait que les antennes que constituent les départements aujourd’hui soient maintenues".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Transfert des collèges : les régions devront gérer 39 823 ETP de personnels Tos supplémentaires (étude d’impact)

"Les régions emploient 43 822 ETP correspondant à des emplois occupés par des agents Tos titulaires dans les lycées. Le transfert des collèges conduit à confier aux régions la gestion des 39 823 ETP occupant des fonctions d’agents techniciens, ouvriers et de service actuellement en poste sous l’autorité des départements", affirme l’étude d’impact du projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (lire sur AEF), mis en ligne par le Sénat le 17 juin. Cette étude d’impact liste 4 objectifs à ce transfert : simplifier et rationaliser les compétences, permettre aux régions de réaliser des économies d’échelle, offrir de nouvelles perspectives professionnelles aux agents Tos, investir davantage dans les constructions et rénovations de collèges. Concernant les transports scolaires, les économies dépendront de l’harmonisation de la définition des "élèves subventionnés".

Lire la suiteLire la suite
Réforme territoriale : "dans la grande majorité des cas", les personnels Tos ne devront pas "déménager" (ministère)

"Dans la grande majorité des cas", les personnels des conseils généraux "continueront à exercer [leurs] fonctions sur le même lieu de travail. C’est notamment le cas, pour tous les agents travaillant dans des services opérationnels qui nécessitent une présence sur l’ensemble du territoire de la collectivité comme les adjoints techniques territoriaux (TOS) des collèges […] qui seront transférés aux conseils Régionaux", affirme un document de "questions-réponses sur la situation des personnels" dans le cadre de la réforme territoriale, mis en ligne par le ministère de la Fonction publique et de la Décentralisation le 19 juin 2014. Ce document assure qu’avec la fusion des régions et la disparition des conseils généraux, les personnels travaillant dans les conseils régionaux et généraux ne perdront pas leur emploi. Par ailleurs, le transfert des personnels "interviendra progressivement".

Lire la suiteLire la suite