Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les projections financières du COR confirment le besoin de nouvelles mesures pour garantir l’équilibre des retraites

Le déficit global des retraites ne sera durablement comblé qu’en cas de croissance des revenus d’activité au moins égale à 1,5 % par an sur le long terme, selon les dernières projections du COR publiées mardi 16 décembre 2014. Dans le pire des scénarios envisagés, ces besoins de financement atteindraient 1,5 % du PIB en 2040 et près de 1,8 % du PIB en 2060. Ce scénario du "pire" correspondrait à une croissance des revenus d’activité de 1 % par an, avec la persistance d’un chômage élevé (10 %). Pour autant, même en cas de croissance de 1,5 %, le retour à l’équilibre du système se payera par une baisse sensible du pouvoir d’achat des retraités (-22 % par rapport au revenu d’activité moyen entre 2013 et 2060) et le maintien d’un taux de prélèvement global voisin de 30 % des revenus d’activité bruts.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le COR rend son premier rapport annuel sur les évolutions et les perspectives des retraites en France

"C’est un rapport d’un genre nouveau", prévient Raphaël Hadas-Lebel, président du COR, lors de la présentation vendredi 13 juin 2014 du rapport annuel sur les évolutions et les perspectives des retraites en France, dont l’AEF a dévoilé la teneur (lire sur AEF). Ce document constitue en effet le premier rapport du genre, en application de la loi du 20 janvier 2014 sur les retraites qui confère au COR la mission "de produire au plus tard le 15 juin un document annuel et public sur le système de retraite, fondé sur des indicateurs de suivi définis par décret au regard des objectifs énoncés par la loi". Ce suivi des indicateurs vise à mesurer l’adéquation du système de retraite à ses objectifs (pérennité financière et équité au profit des assurés) et aider à la formation de recommandations relatives aux modifications des paramètres de retraite, ce qui est l’objet du "pilotage" du système.

Lire la suiteLire la suite