Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Création d’une "brigade d’intervention rapide" à Toulouse : trois questions à Olivier Arsac, adjoint au maire

Le maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a présenté, mardi 16 décembre 2014, les "brigades d’intervention rapide" mises en place au sein de la police municipale de la ville. La création de cette brigade, composée à l’heure actuelle de treize agents, était "une nécessité", indique, dans une interview accordée à AEF, Olivier Arsac, adjoint (Debout la France) au maire chargé des questions de sécurité et de tranquillité. Les agents qui composent cette "task force" se déplaceront à moto afin d’intervenir "rapidement" lorsqu’un habitant aura appelé la police municipale. "Ils pourront par exemple intervenir pour des problèmes de voisinage, un bar qui met la musique trop forte, un attroupement de SDF qui nuit aux commerçants et à la tranquillité publique", explique Olivier Arsac. Il estime également que Toulouse manque de policiers nationaux et espère obtenir des renforts en 2015.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les policiers municipaux de Toulouse désormais armés en journée et la nuit

"Comme Jean-Luc Moudenc s'y était engagé pendant la campagne électorale et après autorisation préfectorale (lire sur AEF), les agents de police municipale sont désormais en droit de porter une arme de catégorie B et D pendant leurs missions effectuées aussi bien le jour et la nuit", indique la municipalité de Toulouse dans un communiqué, mercredi 26 novembre 2014. Le même jour, "les premiers agents ont été armés", fait savoir la ville. Les armes de catégorie B sont "soumises à autorisation". Il s'agit notamment des armes à feu. Les armes de la catégorie D sont celles "soumises à enregistrement" ou que l'on peut détenir librement (lire sur AEF), comme les bombes lacrymogène, par exemple.

Lire la suiteLire la suite