Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La répartition des 1 000 emplois pour 2015 par université, par école d’ingénieurs et par Comue

Le Cneser du 15 décembre 2014 doit examiner la répartition des 1 000 emplois créés par le PLF 2015. 980 seront affectés au programme 150 "formations supérieures et recherche universitaire", et 459 sont répartis entre 58 universités au titre de "la convergence des dotations [Sympa]" afin de les "rééquilibrer […] par l’attribution de moyens nouveaux". Les écoles d’ingénieurs bénéficient de 32 postes "convergence". En outre, 479 emplois sont répartis au titre de la politique de site et pour soutenir des politiques publiques. AEF a compilé les tableaux de la Dgesip destinés au Cneser, ces emplois "politique de site" étant attribués directement à la Comue ou aux établissements membres. Ainsi, la future Comue Bretagne-Loire se voit attribuer le plus grand nombre d’emplois (29) et Paris-Seine le plus petit nombre (2). La répartition des crédits sera soumise au Cneser en janvier 2015.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2015 : le gouvernement prévoit 1 000 postes dans l’ESR et la poursuite de "l’optimisation des fonctions support"

Le gouvernement prévoit pour l’ESR la création de 3 000 emplois supplémentaires "à horizon 2017" – dont "1 000 dès 2015" – "pour tenir l’engagement présidentiel de créer 5 000 postes sur le quinquennat". C’est ce qui ressort d’un document présentant les grandes lignes du volet de dépenses du budget triennal 2015-2017, mis en ligne sur le site de la direction du Budget du ministère des Finances et des Comptes publics, dans le cadre du débat d’orientation des finances publiques. Le document indique que le MENESR, "ainsi que l’ensemble de ses opérateurs", "poursuivront leurs efforts en matière d’optimisation des fonctions support, pour assurer la meilleure utilisation des crédits de fonctionnement". En outre, "les ressources du ministère de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique (crédits situés sur les missions Économie et ESR) seront diminuées par rapport à 2014".

Lire la suiteLire la suite
Création des 1 000 postes : comment les universités de Bordeaux et La Rochelle comptent les utiliser

Trois universités bordelaises sur quatre ont reçu des postes dans le cadre des 1 000 créations accordées au plan national pour la réussite en licence (AEF n°202030) : Bordeaux-Segalen (24), Bordeaux-III (13) et Bordeaux-IV (9). L'université de La Rochelle en a reçu 11 pour sa part. Toutes prévoient de publier ces postes à leur campagne d'emplois 2013 mais ce ne seront pas forcément pour chacune des personnels en plus. À La Rochelle, l'établissement a choisi de créer des postes supplémentaires, augmentant ainsi son plafond d'emplois, mais à Bordeaux-Segalen, la masse salariale liée à ces postes [57 200 euros en année pleine] devrait servir à compenser les départs en retraite. Les emplois « Réussite en licence » servent aussi, par ricochet, à remplir en partie d'autres objectifs : réduire le volant d'heures complémentaires en ouvrant des postes d'enseignants à La Rochelle et Bordeaux-IV ou titulariser des contractuels, conformément à la loi Sauvadet, à Bordeaux-III.

Lire la suiteLire la suite