Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

"Je ne souhaite pas que le jury se prononce sur l’échelle des notes" (Étienne Klein, Conférence sur l’évaluation)

Les recommandations du jury de la Conférence nationale sur l’évaluation "ne doivent pas mettre en cause le travail des enseignants" mais "seront destinées à leur donner des outils supplémentaires", indique le président du jury Étienne Klein le 12 décembre 2014. Interrogé par AEF, il indique que "le rapport du CSP sur l’évaluation du socle commun n’est pas la base de travail du jury et [que] ce n’est pas son souci de se positionner par rapport à lui". "Nous nous réunissons demain [samedi 13 décembre] pour établir nos 4 ou 5 recommandations. On verra bien si elles recoupent celles du CSP." Pour Michel Quéré, président de la Conférence nationale sur l’évaluation, "nous sommes à l’aube d’une réflexion profonde sur la cohérence entre la dimension formative de l’évaluation et sa dimension sommative".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Le niveau d’exigence ne baisse pas parce qu’on fournit un accompagnement aux élèves" (Viviane Bouysse, Igen)

"Il est étrange que ce soit les innovateurs qui aient en permanence à se justifier de manquer d’exigence. Le niveau d’exigence ne baisse pas parce qu’on fournit un accompagnement aux élèves ! C’est le contraire !", déclare Viviane Bouysse, Igen, lors des Journées de l’évaluation vendredi 12 décembre 2014. Pour sa part, l’universitaire Elisabeth Bautier affirme qu'"il faudra s’interroger sur les effets de l’évaluation par compétence sur l’acquisition des savoirs". Car "avec les élèves qui n’ont pas de difficulté scolaire, vous n’avez pas besoin de cette question des compétences. Elles ont été pensées en fonction du socle et essaient de réguler l’extraordinaire niveau d’exigence du curriculum actuel." "Je ne suis pas sûre que nous soyons d’accord sur le sens du mot compétence", répond Viviane Bouysse selon qui, il existe "des centaines de définitions" propices aux "querelles incessantes".

Lire la suiteLire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Pour Jean-Marc Monteil, "on ne tire aucune conclusion pédagogique" lors d’une inspection (Conférence sur l’évaluation)
Lire la suite
"Il faudrait insérer ce que nous apprennent les sciences du comportement pour améliorer l'évaluation" (Étienne Klein)

"Quel que soit le système d'évaluation que nous adoptions, n’importe qui pourra toujours trouver une bijection qui transformera ce système en une note", estime Étienne Klein, président du jury de la Conférence nationale sur l’évaluation, lors des Journées de l’évaluation le 11 décembre 2014. Ainsi en va-t-il des "A--" et des "B++" par exemple. Aussi, "il faudrait insérer ce que nous apprennent les sciences du comportement pour voir comment améliorer le système", ajoute-t-il. "On ferait un grand pas en avant si le système éducatif pouvait évaluer d’autres compétences que l’on retrouve dans l’entreprise comme la créativité, la conduite de projets, l’esprit d’ouverture", déclare Pierre Ferracci, président du CNEE et chef d'entreprise. Car "sortir du cadre, ce n’est pas toujours être hors-sujet" et le système éducatif "le sous-estime". 

Lire la suiteLire la suite
Antoine Prost : "Le drame, c’est que nous secondarisons l’enseignement primaire" (Conférence sur l’évaluation)

"Ce que nous attendons désormais c'est une politique de l’évaluation, un calendrier, une évolution du DNB, un nouveau livret scolaire, une transformation des bulletins et des notes et le développement de nouvelles compétences. Vous voyez que le programme est intense", annonce la Dgesco Florence Robine, en ouverture des Journées de l’évaluation jeudi 11 décembre 2014. Pour sa part, l’historien Antoine Prost est "frappé par l’appauvrissement des procédures d’évaluation concentrées uniquement sur la note" et appelle les enseignants à distinguer "les devoirs d’apprentissage" et "les devoirs d’évaluation". Il est "immoral" de tenir compte dans une évaluation "des erreurs d’un élève qui apprend". À ses yeux, "le drame, c’est que nous secondarisons l’enseignement primaire alors qu’il aurait fallu primariser au moins la première partie du socle commun de l’enseignement secondaire".

Lire la suiteLire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Évaluation des élèves: peu innovante, "la France est en décalage dans le temps" par rapport aux pays de l’OCDE (N. Mons)
Lire la suite

Éducation et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Conférence sur l’évaluation : le CSP "tiendra sa place" même si ses propositions sont "perfectibles" (Michel Lussault)
Lire la suite