Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Comment - et pourquoi - la Comue PSL est-elle passée au bord de l’explosion ?

La Comue "Paris Sciences et Lettres", peut-être la plus atypique du paysage universitaire, a bien failli ne plus exister en l'état en cette fin 2014 : le 10 décembre, lors de la dernière réunion du comité des membres chargé de choisir unanimement le nom de son futur président, un scénario prévoyant la sortie des plus gros établissements – ENS, CNRS, ESPCI, Observatoire de Paris, Dauphine – était écrit. L’opposition semblait alors indépassable entre les tenants de la continuité, soutiens sans faille de Monique Canto-Sperber, et ceux qui exigeaient un changement d’ère avec Thierry Coulhon. In fine, la menace d’une explosion de PSL a fait plier les premiers. Comment une telle crise a-t-elle pu s’ouvrir ? Que dit-elle de PSL en particulier, et des Comue en général ? AEF propose un décryptage de cette séquence sous tension.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
PSL tente de trouver un compromis autour d’une direction bicéphale, Saclay dans l’attente du résultat

"Le comité des 16 membres de la Comue PSL s’est réuni vendredi soir et a poursuivi en bonne entente ses échanges sur la présidence de PSL. Il doit se réunir à nouveau très prochainement", indique la Comue dans un bref communiqué, le 5 décembre 2014, à l’issue de sa 2e réunion consacrée à la recherche de son président (lire sur AEF). Selon les informations d’AEF, deux votes indicatifs simultanés ont eu lieu sur deux propositions d’organisation bicéphale, l’une de ces propositions ayant recueilli plus de voix mais sans l’unanimité requise. En théorie, ce processus de recherche doit se clore au CA de PSL du 16 décembre prochain, soit trois jours avant celui de Saclay, qui recherche également son président et qui aurait aussi retenu Thierry Coulhon ainsi que Gilles Bloch, directeur des sciences du vivant du CEA et ancien DGRI au round final.

Lire la suiteLire la suite
PSL : pas de consensus entre les 16 membres de la Comue sur la future présidence, les discussions se poursuivent

"Le Comité des 16 membres de la Comue PSL, réuni aujourd’hui, a auditionné les 4 candidats à la présidence […], qui avaient été short-listés (lire sur AEF). Le Comité a décidé de se réunir à nouveau pour examiner de façon plus approfondie deux des 4 candidatures." C’est ce qu’indique un bref communiqué adressé à AEF par les instances de PSL, dimanche 23 novembre 2014, après que les membres se sont réunis toute la journée. Selon les statuts de PSL, une candidature pour la présidence du regroupement doit être proposée au CA à l’unanimité du comité des membres. La prochaine réunion pourrait se tenir dans la semaine.

Lire la suiteLire la suite