Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Métier : le ministère ouvre les discussions sur les indemnités pour les missions particulières des enseignants

Le MENESR ouvre les discussions avec les syndicats sur les indemnités prévues pour la rentrée 2015 pour les enseignants exerçant des missions particulières. Trois projets de décret, dont AEF a eu copie, créent une indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d'éducation exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré, une indemnité de sujétion allouée à certains enseignants de la voie professionnelle et d’EPS des voies générales et technologiques et une indemnité de sujétion pour les professeurs du second degré assurant un enseignement devant plus de 35 élèves. Trois projets d’arrêtés fixent des taux annuels variant de 300 € à 3 750 €. Ces textes seront examinés à l’occasion d’un groupe de travail, mardi 16 décembre 2014. Il s’agit de documents de travail qui devraient être modifiés selon les informations recueillies par AEF.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Bilan de Vincent Peillon : une réforme "historique" du métier enseignant ?

"Un accord historique" : c'est par ses mots que Vincent Peillon qualifie la fin des discussions sur le métier des enseignants. Le 27 mars, le nouveau projet de décret sur les obligations réglementaires de service des professeurs du second degré a reçu l'aval du CTM. Ce texte entend notamment reconnaître "l’éventail des missions", proposer un allégement de service pour certains enseignants et annonce la création d'une nouvelle indemnité en cas d'activités complémentaires. Mais peut-on qualifier d'historique cette réforme alors que le dossier de l'évaluation des professeurs a été écarté de la discussion et que le ministre n'a pas souhaité toucher aux obligations de service comme le recommande la Cour des comptes ? Bilan des positions exprimées et des modifications apportées aux différents textes.

Lire la suiteLire la suite