Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Un quart des jeunes sortis de formation initiale avec le bac obtiennent un nouveau diplôme dans les 7 ans (Céreq)

Un quart des plus de 170 000 jeunes ayant mis en 2004 un terme à leur formation initiale avec le seul baccalauréat ont obtenu un nouveau diplôme en 2011, indique un document sur le site du Céreq, "Quand les bacheliers reprennent des études. Qui, pourquoi, comment, quels effets sur l’insertion ?" (novembre 2014) (1), réalisé à partir de l’enquête "Génération 2004" (2). 57 % des nouveaux diplômes "relèvent du supérieur". Les sortants de L1 et L2 qui reprennent des études sont plus diplômés au bout de 7 ans que les sortants du bac ou des filières STS-IUT. Mais ce sont les sortants de STS-IUT qui comptent la plus forte proportion de diplômes du supérieur au bout de 7 ans.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La crise n’a pas épargné les sortants de l’enseignement supérieur court (Cereq)

Bien que plus diplômés sous l’effet de la réforme LMD, les jeunes sortis de l’enseignement supérieur en 2010 sont plus souvent au chômage que leurs prédécesseurs sortis en 2004 après trois ans de vie active, indique le "Bref du Cereq" de septembre 2014, intitulé "Sortants sur supérieur : la hausse du niveau de formation n’empêche pas celle du chômage". Les sortants de STS et IUT ne sont pas épargnés par la crise. Autre constat : dans les filières professionnelles du supérieur court, l’apprentissage occupe "une place jamais atteinte". Cette note du Cereq précise les premiers résultats de son enquête "Génération 2010" publiée en avril 2014 (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite