Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Poste : la CGT reste la première organisation aux élections professionnelles, la CFDT passe à la deuxième place

Quatre syndicats passent la barre des 10 % aux élections professionnelles à La Poste, lesquelles se sont déroulées du 1er au 4 décembre 2014, indique un communiqué de la direction daté du 5 décembre : la CGT demeure la première organisation syndicale représentative dans le groupe, avec un score toutefois en recul par rapport à 2011 ; la CFDT passe à la deuxième place, avec un score en hausse de plus de 4 points ; la proportion de votes pour SUD affiche une légère baisse, alors que FO, malgré une légère augmentation, passe de la troisième à la quatrième position. Le taux de participation des agents aux élections est en baisse cette année d’environ un point, passant de 76,3 % en 2011 à 75,6 %. À noter que, "pour la première fois", ces élections ont été réalisées par voie électronique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Poste : un projet d'accord définit les contreparties sociales au plan stratégique

Un projet d’accord, intitulé "un avenir pour chaque postier" et ouvert à la signature des syndicats jusqu’au 15 septembre 2014, répond à l’objectif de construire un "nouveau pacte social" dans le groupe La Poste à l’horizon 2020. Cet accord porte sur les contreparties sociales du plan stratégique présenté par le PDG Philippe Wahl en janvier (lire sur AEF). Le texte s’inscrit "dans la continuité de l’accord sur la qualité de vie au travail" (lire sur AEF) et intègre "les travaux engagés dans les négociations ouvertes sur l’organisation et les conditions de travail ; le développement professionnel, la formation et la GPEC ; la santé et la sécurité au travail", et "les négociations sur l’encadrement et sur la fonction RH". La Poste s’engage à donner à chaque postier "des perspectives durables d’avenir" dans l’entreprise et "à exclure tout dispositif collectif de départ contraint".

Lire la suiteLire la suite