Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Christophe Lecante au club R&I d'AEF : "Il faudrait également évaluer ce que le PIA a détruit comme richesses"

"Dans les Satt et les IRT, il y a cette ambiguïté de l'autofinancement à dix ans alors que l'on sait que le transfert de technologies n’est pas un business rentable", déclare Christophe Lecante, vice-président du comité Richelieu, lors du club "R&I" d’AEF, regroupant une dizaine de responsables R&D de grands groupes industriels et dirigeants de PME innovantes (1), jeudi 4 décembre 2014. "Il va donc falloir que ces structures trouvent d'autres moyens de financement", poursuit-il. Christophe Lecante craint que des "structures publiques se fourvoient dans des prestations de service sur des secteurs où une offre économique existe déjà". "Il faudrait donc évaluer ce que la PIA a créé mais aussi ce qu'il a détruit", pointe-t-il. "L'autofinancement est une idée positive qui oblige les structures à être toniques", répond Louis Schweitzer, commissaire général à l'investissement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement