Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"L’exécutif semble focalisé sur le développement de l’apprentissage dans les lycées", déplore Gilles Langlo (Fnadir)

"Le gouvernement tient un discours contradictoire sur l'apprentissage", s'insurge Gilles Langlo, directeur du CFA de la CMA d’Indre-et-Loire, qui vient d’être réélu président de la Fnadir. "D’un côté, on nous dit que les lycées professionnels et les CFA ne sont pas concurrents mais complémentaires, et de l’autre côté le ministère de l’Éducation nationale veut multiplier les sections d’apprentissage dans les EPLE, alors que nous faisons face à des baisses d’effectifs et que l’accompagnement pédagogique dans les CFA privés est du ressort de ce ministère", explique-t-il à l’AEF, le 4 décembre 2014. "À moins que ce ne soit un moyen pour éviter de fermer des classes quand les effectifs sont insuffisants et de récupérer des fonds de la taxe d’apprentissage." La réforme de l’apprentissage doit en effet se traduire par une baisse du barème, qui bénéficiait notamment aux lycées (1).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi