Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"La compétition pour attirer l’attention devient un enjeu de la formation" (Dominique Boullier, Science Po)

Avec la diffusion massive d'informations, la "valeur économique" des formations se trouve aujourd'hui dans la capacité à retenir l'attention des apprenants et pour cela il est devenu nécessaire de "mobiliser différentes méthodes" pédagogiques, analyse Dominique Boullier, coordinateur scientifique du médialab de Sciences Po, lors du congrès "learning talent & development" organisé le 4 décembre 2014 par Arcaneo. Alors que le numérique a amplifié ce phénomène, les Moocs ne savent pas utiliser tous les régimes d’attention", constate-t-il. Dominique Boullier identifie quatre modèles pour attirer l’attention des apprenants : "la fidélité", "les alertes", "l’immersion" et "la projection". Si aucun n’est mauvais en soi, tous ont leurs limites.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement