Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Qualité des formations : un projet de décret détaille les "critères" à prendre en compte par les financeurs

Respect des contraintes légales (règlement intérieur, définition des actions de formation…), "capacité du prestataire […] à adapter son offre au public formé", "cohérence des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement mobilisés par le prestataire…" Un projet de décret "relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue" détaille les "critères" que doivent prendre en compte les organismes qui financent des actions de formation continue. Sont concernés au premier chef les Opca et les Fongecif qui doivent également vérifier la cohérence des prix des prestations qu’ils achètent, mais également les régions, l’État, Pôle emploi et l’Agefiph. Le texte confie aussi au Cnefop la responsabilité de l’évaluation de ces critères ainsi que de la définition de la liste des labels, certifications et normes, reconnus pour les organismes de formation.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Loi Formation : le gouvernement intègre la qualité des actions de formation dans le code du travail (Sénat)

Les sénateurs ont adopté, le 19 février 2014, un amendement (n°384) du gouvernement au projet de loi relatif à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, proposant la création d'un chapitre consacré à la qualité des actions de formation au sein du code du travail. Cet article additionnel après l'article 3 du projet de loi pose « l'exigence pour les financeurs publics et paritaires de la formation professionnelle de s'assurer de la capacité des prestataires de formation à réaliser une formation de qualité ». Il s'agit « d'améliorer de manière continue la qualité de la formation, pour qu'elle soit le plus utile possible pour les individus et qu'elle élève au maximum les compétences utiles à la compétitivité de notre économie », précise l'exposé des motifs.

Lire la suiteLire la suite