Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Conférence sur l’évaluation : le CSP "tiendra sa place" même si ses propositions sont "perfectibles" (Michel Lussault)

"Il faut aller vers d’autres codages que les notes/20 comme une grille à 4, 5, 6 ou 7 niveaux. Ce peut être des lettres ou bien des chiffres. Ce sera à la Dgesco de trancher", estime le président du CSP Michel Lussault. À une semaine des "Journées de l’évaluation" organisées par la Conférence nationale sur l’évaluation (lire sur AEF), il veut que "le CSP tienne sa place" et que ses propositions soient "regardées avec une attention particulière", même si elles sont "perfectibles". Pour Michel Lussault, "c’est aux collectifs d’enseignants de déclencher les évaluations de cycle quand ils l’estiment nécessaire". Quant aux "banques nationale ou académiques", elles ne seraient "pas des annales mais des références pour guider les enseignants". Enfin, le jury des évaluations orales proposées en 4e et 3e, pourrait "s’ouvrir aux enseignants d’établissements voisins ou même à des professionnels".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi