Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Le besoin d'articulation entre incubateurs et Satt est un problème qui est derrière nous" (Patrick Valverde, Retis)

"Le besoin d’articulation entre les Satt et les incubateurs est un problème qui est derrière nous. Nous nous adaptons territoires par territoires et tous les affrontements du passé sont désormais terminés. Nous sommes dans une situation apaisée avec une envie de travailler ensemble", indique à AEF Patrick Valverde, président du réseau Retis (1), mercredi 3 décembre 2014. Il réagit à la publication du rapport de l’IGAENR sur les incubateurs publié en novembre (lire sur AEF) et annonce par ailleurs que le réseau Retis s’apprête, en 2015, à modifier ses statuts de façon à s’ouvrir à toutes les structures d’accompagnement à l’innovation pour "parler d’une seule voix". Enfin, Patrick Valverde précise qu’il a écrit à Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’ESR, pour lui proposer de "participer aux réflexions qui découleront du rapport de l’IGAENR".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Innovation : le club des pôles mondiaux, Retis, France Clusters et Capintech créent une « plate-forme de coordination »

Le club des pôles mondiaux, Capintech (1), France Clusters et Retis créent une plate-forme de coordination des réseaux et acteurs de l'innovation en France lors du « rendez-vous des écosystèmes de l'innovation » organisé dans les locaux de Bpifrance innovation à Paris, mercredi 23 octobre (AEF n°462276). « Cette initiative est envisagée comme un espace de dialogue constructif entre les acteurs opérationnels de l'innovation et les différents pouvoirs publics (État, collectivités territoriales) », précisent les acteurs concernés. « Il faut que l'on arrive à transformer cette plate-forme en organisme vivant, pour être le 'sparring-partner' de la puissance publique », commente Jean-Claude Hanus, président du pôle de compétitivité Mov'éo (AEF n°238801), membre du club des pôles mondiaux. « Sur la forme, aucune structure supplémentaire ne sera créée et la plate-forme fonctionnera comme un club », est-il précisé.

Lire la suiteLire la suite
« Le rapport Beylat-Tambourin offre une vision exhaustive des problèmes rencontrés par notre pays dans sa capacité à innover » (réseau Retis)

« Le rapport Beylat-Tambourin offre une vision exhaustive des problèmes rencontrés par notre pays dans sa capacité à innover et suggère des pistes d'actions concrètes et prometteuses. » Telle est la réaction du réseau Retis (1), formulée mercredi 10 avril 2013 à la suite de la publication de ce rapport, au début du mois (AEF n°192222 ). Toutefois, « l'efficacité de la mise en oeuvre de ses recommandations passera par la capacité à se doter d'un pilotage global et territorial d'une politique publique d'innovation », estime Retis. « Il est effectivement nécessaire que les Satt (sociétés d'accélération du transfert de technologie), dont la mise en place contribue globalement à la nécessaire mutualisation et à la professionnalisation des activités de transfert, s'attachent spécifiquement à l'accompagnement de la maturation de projet », juge le réseau de recherche (AEF n°205380).

Lire la suiteLire la suite