Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Isite : Bourgogne Franche-Comté constitue un consortium de 15 établissements et espère obtenir une dotation de 300 M€

Les 6 membres fondateurs de l’université Bourgogne Franche-Comté s’associent, pour leur projet d’isite, à l’Ensam, aux CHU de Dijon et de Besançon, au centre régional de lutte contre le cancer Georges-François-Leclerc, à l'EFS Bourgogne Franche-Comté, au CNRS, au CEA, à l’Inserm et à l’Inra. Les pôles de compétitivité et les clusters de Bourgogne Franche-Comté soutiennent cette candidature qui met en avant trois thèmes – "territoires, environnement, aliment", "matériaux et systèmes intelligents", "santé" – en lien avec le tissu économique local et des secteurs d’activité stratégiques : l’agroalimentaire (2e secteur exportateur après l’aéronautique) et le nucléaire (3e secteur exportateur). "Nous pouvons espérer obtenir 300 millions d’euros, sous forme de dotation non consomptible", précise Alain Bonnin, président de l’UB.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
CONFIDENTIEL. Le jury des idex demande un « cadre adéquat » pour récompenser les projets lorrain et de Bourgogne-Franche Comté

« S'il était possible de prévoir ultérieurement un cadre adéquat pour récompenser comme elles le mériteraient des initiatives de ce type, remarquables mais trop loin du niveau 'mondial', le jury en serait particulièrement heureux », écrit Jean-Marc Rapp, président du jury des idex (initiatives d'excellence), dans un courrier qu'AEF s'est procuré, daté du 2 avril 2011, adressé à Valérie Pécresse, alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, au lendemain de la phase de présélection de la première vague de projets idex (AEF n°244866). « Le jury pense tout particulièrement aux projets Humanidex (Bourgogne - Franche-Comté) et Ingexys (Lorraine), portés par des équipes dynamiques et motivées, et présentant de nombreux atouts qui en feraient des centres d'excellence reconnus au niveau national », précise Jean-Marc Rapp.

Lire la suiteLire la suite