Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Directeurs d’école : un projet de référentiel métier pour "prendre en compte les enjeux croissants de la fonction"

Un projet de "référentiel métier" du directeur d'école dont AEF a eu copie, daté d’octobre 2014, précise leurs missions "afin de prendre en compte les enjeux croissants de la fonction de direction dans l’école primaire". Des annexes au référentiel détaillent au regard des activités qui leur sont propres, les capacités et compétences qu’elles mobilisent ainsi que les connaissances qu’elles requièrent. Ce texte servira de "base pour une redéfinition du cadre et des objectifs de la formation des directeurs" qui feront l’objet d’un arrêté et d’une circulaire distincts.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le protocole de simplification des tâches des directeurs d'école publié au BO

Le protocole national de simplification des tâches des directeurs d’école, prévu pour une mise en œuvre à partir de la rentrée 2014, a défini deux principaux objectifs d’amélioration : celle des ressources juridiques et administratives mises à la disposition des directeurs et celle des outils de gestion et de communication de l’école, indique le texte publié au BO du 6 novembre 2014 (lire sur AEF). Le MENESR publie dans ce cadre un guide sur la direction d'école. Au niveau départemental, des groupes de travail seront mis en place entre novembre 2014 et mai 2015 pour élaborer des propositions d’évolution des différentes procédures administratives. Et un protocole académique sera rédigé à l’issue de cette phase. Le secrétaire général du MENESR présidera un comité de suivi des protocoles de simplification, "chargé d’effectuer régulièrement l’état des lieux des actions réalisées".

Lire la suiteLire la suite
Indemnité de sujétions spéciales : revalorisation de la part complémentaire des directeurs d’école

Comme annoncé par le ministère en décembre 2013 (lire sur AEF), un arrêté publié au JO jeudi 31 juillet 2014 augmente le taux de la part variable de l’indemnité de sujétions spéciales (ISS) allouée aux directeurs d’école et d’établissement spécialisé. Celle-ci passe à 500 € pour les écoles de 1 à 3 classes, contre 300 € auparavant pour les écoles de 1 à 4 classes (arrêté du 18 janvier 2012). Pour les écoles de 4 à 9 classes, les directeurs recevront désormais 700 €, contre 600 € par le passé pour les écoles de 5 à 9 classes. Cette part variable reste inchangée pour les écoles de 10 classes et plus (900 €). Ces évolutions font passer le taux annuel de l’indemnité de 1 595, 62 € à 1 795, 62 € dans les écoles de 1 à 3 classes, de 1 895, 62 € à 1 995, 62 € pour les écoles de 4 à 9 classes. Il reste à 2 195, 62 € pour les directeurs d’école et d’établissement spécialisé de 10 classes et plus.

Lire la suiteLire la suite
Les directeurs d'école « au bord de la rupture » souhaitent du temps pour exercer leurs missions (enquête Snuipp-FSU)

« Les directeurs d'école sont en première ligne de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Ils sont au bord de la rupture », avance Sébastien Sihr, le secrétaire général du Snuipp-FSU, mercredi 16 octobre 2013 à l'occasion d'une conférence de presse. Le syndicat rend publique une enquête sur les directeurs d'école, selon laquelle ces professeurs demandent en priorité du temps pour exercer leurs missions (87,69 %), une reconnaissance salariale (84,22 %), un allégement de la charge de travail administratif (78,04 %) et une clarification de leurs responsabilités (75,03 %). « À l'inverse, le recrutement et les modalités d'affectation ne semblent pas être une priorité pour les directeurs d'école », résume Sébastien Sihr qui souhaite que ce dossier avance « rapidement après les vacances d'automne » pour une mise en œuvre des mesures à la rentrée 2014.

Lire la suiteLire la suite