Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’Inca renouvelle la labellisation des 7 cancéropôles et leur alloue 21 M€ pour 2015-2017

Le Cancéropôle Grand Ouest est le premier des sept cancéropôles français à annoncer, jeudi 13 novembre 2014, la reconduction de sa labellisation par l'Inca (Institut national du cancer) pour la période 2015-2017. Après leur évaluation par un "comité scientifique international" réuni par l’Inca en juillet 2014, les cancéropôles doivent signer d’ici à la fin de l’année un contrat d’objectifs et de performance avec l’Inca. Celui-ci a annoncé en octobre qu' "un budget global de 21 M€ sera réparti entre les sept cancéropôles" sur la période 2015-2017, le premier versement des subventions devant intervenir "au début de l’année 2015". Au-delà des "recommandations" faites à chaque cancéropôle, le comité scientifique international a formulé "des recommandations générales qui devront guider l’action des cancéropôles dans les années à venir", précise l’Inca.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
3e plan cancer : la recherche fondamentale bénéficiera d'au moins 50 % des crédits compétitifs de l'Inca et d'Aviesan

« La recherche doit d'abord être sur l'essentiel : la recherche fondamentale. Elle sera donc préservée. L'État garantira un niveau de financement d'au moins 50 % des crédits sur appels à projets de l'Inca et d'Aviesan » pour la recherche fondamentale sur le cancer, annonce le président de la République François Hollande, mardi 4 février 2014, en lançant le 3e plan cancer 2014-2019. Ce plan comporte quatre axes : l'accès aux soins, le développement de la recherche, la vie pendant et après le cancer et la prévention. Il « mobilisera 1,5 Md€ sur cinq ans, dont la moitié sera consacrée au financement de nouvelles mesures », indique le chef de l'État. Parmi les mesures concernant la recherche, il annonce un programme « exceptionnel » de « séquençage à haut débit de l'ensemble des cancers », pour lequel « 60 M€ seront dégagés sur la durée du plan ».

Lire la suiteLire la suite
3e plan cancer : Jean-Paul Vernant recommande que l'Inca soit « l'opérateur unique du financement de la recherche »

L'une des pistes permettant de « dynamiser la recherche en cancérologie » consiste à « pérenniser les crédits attribués à la recherche sur le cancer avec l'Inca (Institut national du cancer) comme opérateur unique du financement de la recherche ». C'est ce que préconise Jean-Paul Vernant, professeur d'hématologie à l'UPMC, dans les « recommandations pour le troisième plan cancer » qu'il remet vendredi 30 août 2013 à Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé. Les deux ministres indiquent que les propositions de Jean-Paul Vernant « viendront enrichir le travail important des groupes de travail » qu'elles ont mis en place « en collaboration avec l'Inca » pour élaborer le plan cancer 3, qui sera « annoncé en début d'année 2014 ».

Lire la suiteLire la suite
L'Inca labellise deux premiers « sites de recherche intégrée sur le cancer »

L'Institut Curie à Paris et le groupement associant le centre Léon-Bérard et les Hospices civils de Lyon sont les deux premiers Siric (sites de recherche intégrée sur le cancer) labellisés par l'Inca (Institut national du cancer), dans le cadre du plan cancer 2009-2013 (AEF n°248584), annonce l'Inca, lundi 20 juin 2011. Ils sont retenus parmi douze dossiers déposés à la suite d'un appel à candidatures lancé en juillet 2010. Ces deux sites « bénéficieront de crédits importants », précise l'Inca, à savoir « 1,8 million d'euros par an sur cinq ans » pour chacun d'entre eux, financés par la direction générale de l'organisation des soins du ministère chargé de la Santé et par l'Inca. Ces crédits doivent les aider à « renforcer leur structuration, développer des programmes interdisciplinaires et diffuser les connaissances produites ». En outre, « l'Inserm accompagne le programme en apportant la première année un financement de 0,5 million d'euros par Siric pour financer des équipements ».

Lire la suiteLire la suite