Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Sivens : FNE attend "un signal fort" de François Hollande à la conférence environnementale de fin novembre

Denez L’Hostis, président de FNE, accompagné par Florence Denier-Pasquier et Jean-Claude Bévillard tous deux vice-présidents de la fédération, ont été reçus par François Hollande, en présence de Ségolène Royal, vendredi 7 novembre 2014, pour évoquer le décès de Rémi Fraisse, membre bénévole de FNE de 21 ans tué alors qu’il manifestait sur le site du projet de retenue d’eau de Sivens (Tarn). "Nous avons demandé un choc de démocratie", explique à AEF Denez L’Hostis, Sivens étant "un excellent révélateur des dysfonctionnements de la démocratie française". "Si nous n’avons pas un message clair à la conférence environnementale, nous n’aurons plus aucune raison de croire en la capacité de ce gouvernement à réagir."

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 77 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Barrage de Sivens : les limites du modèle français de décentralisation, d'aménagement et de démocratie participative

À l’instar de nombreux autres projets d’infrastructures, l’opposition que suscite la création de la retenue d’eau de Sivens (Tarn) interroge le modèle français de politique de décentralisation, d’aménagement du territoire et de démocratie participative, selon plusieurs personnalités consultées par AEF. Plus globalement, elle "achève de consommer le divorce entre écologistes et socialistes", estime Erwan Lecoeur, sociologue proche des premiers. La ministre de l’Écologie Ségolène Royal doit réunir l’ensemble des acteurs du dossier, mardi 4 novembre 2014 à 18 heures, pour tenter de résoudre la polémique née de la mort du botaniste bénévole de 21 ans, Rémi Fraisse.

Lire la suiteLire la suite
Conférence environnementale: FO s’oriente vers un boycott des tables rondes sur la mobilité et la santé environnementale

Force ouvrière doit décider en fin de semaine si elle participera aux tables rondes sur la mobilité durable et la santé environnementale de la conférence environnementale des 27 et 28 novembre 2014, annonce à AEF Pascal Pavageau, secrétaire confédéral du syndicat, mardi 4 novembre 2014. "Nous irons le jeudi matin pour écouter le président de la République en tant que républicains. Nous irons à la table ronde sur la COP 21 car il s’agit d’un enjeu majeur. Sur les deux autres sujets, nous n’irons probablement pas. Ce serait une perte de temps."

Lire la suiteLire la suite
AEF publie le déroulé de la conférence environnementale programmée les 27 et 28 novembre 2014

La conférence environnementale se tiendra finalement les jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2014 à l’Élysée et non en trois étapes au cours du mois de novembre, selon des documents envoyés aux membres du CNTE datés du 29 octobre et que s’est procurés AEF. Elle portera sur les trois sujets précédemment retenus, à savoir la "mobilisation nationale pour le climat et la COP 21 et la prise en compte des enjeux de la biodiversité" ; "transport et la mobilité durables" ; "environnement santé". Elle sera ouverte par le président de la République le 27 novembre au matin et clôturée le 28 novembre dans l’après-midi par le Premier ministre, après une restitution des débats des trois tables rondes. Ces tables rondes, présidées par plusieurs ministres, se dérouleront en parallèle le 27 novembre dans l’après-midi et le 28 novembre au matin.

Lire la suiteLire la suite
Barrage de Sivens : "À faire de l’écologie le bouc émissaire, on envenime la situation" (lettre de FNE à Manuel Valls)

"Pourquoi la réponse de l’État face à des manifestations pacifistes est-elle si disproportionnée comparée à celle des destructions de portiques écotaxe ou des bureaux d’une perception des impôts, ou bien encore face aux menaces de blocages des routes, trouble manifeste à l’ordre public ?", interroge la fédération France nature environnement, dans une lettre adressée au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur et à la ministre de l’Écologie, mardi 28 octobre 2014. Cette lettre intervient trois jours après la mort de Rémi Fraisse, un étudiant membre de l’association, tué alors qu’il manifestait sur le site du projet de retenue d’eau de Sivens (Tarn). L’association demande l’abandon du projet, "seul moyen de permettre l’ouverture d’un processus serein de débat public".

 

Lire la suiteLire la suite
Le CGEDD rend un rapport critique sur le barrage de Sivens

Choix fait "sans réelle analyse des solutions alternatives possibles", recours à "des données anciennes", "surestimation des besoins", contenu "très moyen" de l’étude d’impact… Le CGEDD rend public un rapport très critique sur le projet de barrage de Sivens (Tarn), lundi 27 octobre 2014, commandé par la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal. D’un montant s’élevant pour le moment à près de 8,5 millions d’euros, ce projet de retenue d’eau destiné à sécuriser l’irrigation suscite une importante opposition locale. Le rapport est rendu deux jours après l’annonce de la mort d’un botaniste bénévole de Nature Midi-Pyrénées, Rémi Fraisse, 21 ans, en marge de la mobilisation. Le CGEDD juge "difficile" de procéder à l’arrêt du chantier, qui relève du conseil général du Tarn, et propose son "amélioration".

Lire la suiteLire la suite