Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pacte de responsabilité : seules 15 des 50 principales branches ont ouvert ou conclu des négociations

Huit mois après la signature du relevé de conclusions national interprofessionnel sur le pacte de responsabilité, les branches de la chimie et de la métallurgie sont toujours les seules parmi les 50 plus importantes à avoir conclu un accord. Parallèlement, d’après l’état des lieux de l’administration du travail présenté en CNNC lundi 3 novembre 2014, 13 branches ont formellement ouvert des négociations en lien avec le pacte, 10 ont arrêté un programme de travail, 19 ont "affiché leur volonté de négocier" et 6 n’envisagent pas de discuter sur le sujet. Cette CNNC se tenait à la veille de l’installation du comité de suivi des aides publiques aux entreprises et des engagements, qui sera présidé, ce mardi 4 novembre, par Manuel Valls.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Pacte de responsabilité : le Medef mobilise ses principales fédérations avant la réunion de suivi au ministère

Le 10 septembre, le ministère du Travail doit réunir les partenaires sociaux des 50 principales branches professionnelles pour faire le point en particulier sur les négociations relatives au pacte de responsabilité (lire sur AEF). Alors que le gouvernement multiplie les gestes en direction des entreprises, les organisations syndicales s’inquiètent de ne pas voir les contreparties attendues aux baisses de charges concédées. En amont de cette "grand-messe" qui rassemblera plusieurs centaines de personnes, le Medef réunit les représentants de ses 40 principales fédérations jeudi 4 septembre 2014, pour les encourager à s’engager pleinement dans les négociations et aboutir à des accords ou, a minima, à des relevés de conclusions. L’objectif : donner des gages au gouvernement pour qu’il poursuive sa politique de l’offre.

Lire la suiteLire la suite