Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les Comue de Grenoble Alpes et de Toulouse Midi-Pyrénées reçoivent des avis favorables du Cneser

L’Université Grenoble Alpes et l’Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées ont reçu des avis favorables du Cneser, qui s’est tenu les 20 et 21 octobre 2014. À l’inverse, les projets de Paris-Est, de l’Université du Languedoc-Roussillon et de l’Institut polytechnique du Grand Paris n’ont pas été soutenus. La Comue Paris-Lumières a fait l’objet d’un vote partagé, avec 20 voix pour et 20 contre (et 3 abstentions). Le Cneser s’est également prononcé sur plusieurs décrets d’association ou de fusion.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Cneser vote contre la fusion CentraleSupélec et les statuts de la Comue Normandie Université

Le Cneser du 15 septembre 2014 s’est tenu en présence de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche. Une intersyndicale (1) lui a demandé de ne pas signer les décrets des Comue, afin de "respecter le vote du Cneser". Les différents syndicats ont ensuite procédé à leur déclaration préalable, insistant pour la plupart sur la question des regroupements, ainsi que sur les difficultés budgétaires des établissements ou encore sur la situation jugée "chaotique" dans les Espé. Parmi les textes examinés, plusieurs ont été rejetés, à commencer par les statuts de la Comue Normandie Université (14 pour, 21 contre, 8 abstentions), mais aussi le projet de décret portant création de CentraleSupélec (5 pour, 21 contre) (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite
À l’ordre du jour du Cneser : les statuts des Comue, Centrale-Supélec, les expérimentations et diplômes de santé

Après une présentation du rapport remis à la Dgesip, intitulé "Soutenir la transformation pédagogique" (lire sur AEF), et une intervention de Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, le Cneser du lundi 15 septembre 2014 examinera les projets de décrets approuvant les statuts des Comue "Bourgogne-Franche-Comté" et "Normandie Université" ; le projet de décret créant Centrale-Supélec ; le projet d’arrêté autorisant les universités de Tours, Poitiers et Clermont-Ferrand à participer aux expérimentations dans l’accès aux études de santé ; et le projet de décret ajoutant à la liste des diplômes conférant le grade de master des diplômes de santé.

Lire la suiteLire la suite