Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

F. Hollande : "Le crédit impôt recherche sera sur les 3 prochaines années dans les mêmes dispositions qu’aujourd’hui"

"Le crédit impôt recherche est le mécanisme le plus puissant pour favoriser l'investissement en haute technologie. Il m’a toujours été demandé de garantir sa pérennité et je vous le confirme encore aujourd’hui : le crédit impôt recherche sera sur les 3 prochaines années dans les mêmes dispositions qu’aujourd’hui." Telle est la déclaration que fait le chef de l’État François Hollande, en clôturant le conseil stratégique de l’attractivité, dimanche 19 octobre 2014 à l’Élysée. "Et nous essaierons d’alléger les contrôles qui suivent l’attribution de ces facilités", ajoute-t-il à l’intention des chefs d’entreprises réunis lors de ce conseil. Cette déclaration intervient après que 660 directeurs de laboratoires ont demandé au président de la République de lancer un plan pour l'emploi scientifique financé par une partie du CIR (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
660 directeurs de laboratoires demandent à François Hollande un plan de recrutement d’urgence financé par le CIR

660 directeurs de laboratoires demandent au président de la République François Hollande "un plan d’urgence pluriannuel et exceptionnel de recrutement" financé "par une réforme du CIR", dans une lettre rendue publique lundi 13 octobre 2014. Cette lettre alerte sur "l’état dramatique" des laboratoires : d’une part en raison de "la diminution drastique du nombre de postes ouverts aux concours" et du "nombre insuffisant d’ingénieurs et de techniciens", d’autre part parce que le financement direct des laboratoires est "réduit à sa plus simple expression" depuis la mise en place de l’ANR. Sans "remettre en cause ce que vise le CIR", les signataires rappellent que la création de 3 000 postes représente 180 M€ quand le CIR "s’élève à plus de 6 Md€". Le comité de pilotage de la réunion des directeurs d’unités du 24 septembre à Paris (lire sur AEF) a sollicité un rendez-vous à François Hollande.

Lire la suiteLire la suite