Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Rentrée universitaire : G. Fioraso se félicite de la hausse du nombre de bacheliers pro acceptés en STS et techno en IUT

"En cumulé sur deux ans, il y a +6 % de titulaires de bac professionnels accueillis en STS et +5 % de bacheliers technologiques accueillis dans les filières d’IUT", se félicite Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, lors de la conférence de presse de rentrée, le 24 septembre 2014. Alors que la loi ESR prévoit des "pourcentages minimum" de ces bacheliers en STS et IUT, les bacheliers professionnels représentent aujourd’hui 37 % des effectifs en STS (contre 34 % en 2013) et les bacheliers technologiques 32 % en IUT (contre 30 %). Sont aussi évoqués lors de cette conférence la sélection en master et l'idée d'un nouvel appel à projets de type idefi (lire sur AEF) ainsi que les Comue et le budget 2015 (lire sur AEF).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
STS : "La valeur ajoutée de la poursuite d’études" des bacheliers professionnels reste "à mieux définir" (IGAENR)

"La réussite des bacheliers professionnels est un enjeu pédagogique considérable pour l’enseignement supérieur", indique un rapport d’inspection générale sur "Les parcours des élèves de la voie professionnelle", daté de décembre 2013 et publié le 24 mars 2014 (1). Les STS (sections de techniciens supérieur) apparaissent comme la meilleure voie de réussite des bacheliers professionnels. Le rapport examine "les effets de la poursuite d’études dans l’enseignement supérieur d’un nombre croissant de bacheliers professionnels", alors que la loi ESR prévoit des pourcentages minimaux de bacheliers professionnels dans les STS. Il pose la question de "la valeur ajoutée de la poursuite d’études pour ces bacheliers", qui reste "à mieux définir à la fois par l’institution et les milieux professionnels". Le rapport se penche aussi les parcours vers le bac pro en 3 ans et vers le CAP (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite