Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Financement du supérieur : l’Edhec recommande la mise en place de "prêts à remboursement contingent au revenu" en France

Le pôle économie de l’Edhec dresse un "ensemble de recommandations concernant la mise en place d’un PARC (prêt à remboursement contingent au revenu) à la française", dans une note d’analyse publiée en septembre 2014 et intitulée "Que peut-on attendre d’un prêt à remboursement contingent au revenu pour les étudiants en France". Estimant que "la France a une administration fiscale suffisamment performante pour envisager de lui confier la collecte d’un PARC", le chercheur Pierre Courtioux, auteur de l’étude, juge que ce dispositif devrait être utilisé pour "couvrir les frais d’inscription plutôt que des frais de vie", comme l’ont tenté certains pays étrangers qui font l’objet d’une analyse comparative, et que les droits d’inscription couverts par le PARC devraient "refléter les particularités du système français en termes de concentration des subventions publiques".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
EN BREF. HSBC calcule le coût des études à l’étranger. Harvard reçoit un don de 350 M$. Wharton lance sa radio en ligne
Lire la suite
Stranes : la CGE estime que la France "va devoir tôt ou tard quitter le paradigme de la gratuité" du supérieur

"Le modèle de financement actuel des établissements publics d’enseignement supérieur va devoir tôt ou tard quitter le paradigme de la gratuité (ou plutôt de la modicité) si l’on veut les faire sortir de la spirale de paupérisation dans laquelle ils sont inscrits", estime la CGE lors de son audition devant le comité chargé d’élaborer la Stranes, selon un document de synthèse que s’est procuré AEF. "Il nous semble nécessaire de travailler dès à présent à mettre en place une contribution intelligente des diplômés au financement ex post de leurs études", écrit la CGE, qui plaide aussi pour que le système français "évolue vers une gouvernance plus agile et orientée vers la stratégie". Elle souhaite que les universités rattrapent leur "retard" et se hissent aux standards internationaux et n'entend pas que les écoles s'alignent sur "un système universitaire qui entretiendrait ses handicaps".

Lire la suiteLire la suite
Royaume-Uni : la part des frais de scolarité dans les revenus des universités n'a fait qu'augmenter depuis 2008-2009

Depuis 2008-2009, le pourcentage des frais de scolarité dans le financement des établissements d’enseignement supérieur britanniques n’a fait qu’augmenter, passant de 28,7 % à 40 %. C’est ce qu’indiquent des données de la "Higher education statistics agency", révélées jeudi 6 mars 2014. En 2012-2013, ces 40 % représentent 11,7 milliards de livres (13,8 milliards d'euros) pour un total de 29,1 milliards. L’agence britannique livre le détail des différentes sources de revenus et inspecte également les dépenses de ces établissements.

Lire la suiteLire la suite
EN BREF. Royaume-Uni : un prêt étudiant sur trois ne sera jamais remboursé ; financer l'université pour obtenir un visa

Voici, en bref, deux actualités relatives au Royaume-Uni : d'une part, un rapport estime que 35 à 40 % des prêts étudiants ne seront jamais remboursés au gouvernement ; d'autre part, l'agence britannique de gestion des frontières préconise de conditionner l'obtention rapide d'un visa au financement de « causes spécifiques », dont celle des universités.

Lire la suiteLire la suite
Les étudiants issus d'un milieu favorisé sont ceux qui « bénéficient le plus largement du système d'enseignement supérieur » (étude Edhec)

« Les principales inégalités sociales vis-à-vis de l'enseignement supérieur concernent l'accès à l'enseignement supérieur et plus fortement encore le type de diplôme préparé », affirme Pierre Courtioux, chercheur du pôle de recherche en économie du groupe Edhec dans un « position paper » publié le 9 novembre 2011 et disponible sur internet. Cette étude pose « la question de l'effet de l'origine sociale sur les rendements de l'enseignement supérieur » : elle cherche à « identifier la manière dont les inégalités socio-économiques à la naissance jouent sur les avantages économiques que les diplômés tirent du marché du travail (en termes d'insertion et de revenus) du fait de leur éducation ».

Lire la suiteLire la suite
Financement du supérieur : des chercheurs de l'Edhec proposent que les diplômés d'établissements très subventionnés contribuent

Pierre Courtioux, chercheur au pôle économie de l'Edhec, et Stéphane Gregoir, directeur du pôle de recherche en économie et directeur de la recherche à l'Edhec, ont publié en septembre 2010 un article de recherche préconisant la mise en place de « Parc » (prêts à remboursement conditionnel au revenu) pour financer le système d'enseignement supérieur et de recherche français. Dans cet article, retenu au titre des « propositions de l'Edhec pour réformer l'enseignement supérieur », les deux auteurs décrivent le dispositif du « contrat de formation supérieure », qu'ils jugent intéressant d'expérimenter dans un premier temps auprès des diplômés des « très grandes écoles d'ingénieurs » et des facultés de médecine, « établissements qui bénéficient d'importantes subventions publiques ». « Ces contrats tripartites (étudiant, État, établissement) spécifieraient au niveau individuel le montant des efforts consentis par la collectivité à la formation de l'étudiant et les obligations des étudiants envers celle-ci », résument-ils.

Lire la suiteLire la suite