Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°486277

Philippe Cuq (Le Bloc) veut intéresser les complémentaires santé à la survie de l’offre de soins libérale en cliniques

Philippe Cuq, président du Bloc, un syndicat qui représente exclusivement les praticiens libéraux œuvrant dans les blocs opératoires des établissements sanitaires privés, a défendu jeudi 4 septembre 2014 lors de la journée de rentrée de la FHP l’idée d’un reste à charge égal à zéro pour tout patient subissant une intervention en clinique. Si elle aboutissait, cette proposition permettrait aux cliniques de rester attractives vis-à-vis des autres segments de l’hospitalisation publique et des Espic, dont les praticiens ne pratiquent que des tarifs opposables. Pour l’AEF, il revient sur cette proposition et en explique l’intérêt et les modalités.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Hostiles au contenu du projet de loi de Santé, syndicats médicaux et cliniques s’exercent à parler d’une seule voix

Le projet de loi de Santé, examiné pour avis jeudi 4 septembre par les conseils de la Cnamts et de l’Uncam avant la présentation officielle en Conseil des ministres, en principe un prochain mercredi du mois de septembre, suscite une levée de boucliers tant de la part des syndicats de médecins libéraux (MG France excepté) que de la Fédération de l’hospitalisation privée. Lors de sa journée de rentrée le même jour, la FHP, initiatrice d’une table ronde à laquelle assistaient les présidents du Bloc, de la FMF, de la CSMF et du SML, avance dix propositions pour dégager 14 milliards d’euros d’économies dans les cinq ans. Lamine Gharbi, son président, estime que "la future loi de santé se trompe de réforme" en ayant une vision hospitalo-centrée et parle à propos de ce texte censé traduire la stratégie nationale de santé "d’occasion ratée" car il "n’impulse pas les changements nécessaires".

Lire la suiteLire la suite
Un « Collectif de mars » appelle les professionnels de santé libéraux à se déconventionner à compter du 17 mars 2014

Regroupés sous l'appellation « Collectif de mars », une quinzaine de syndicats et groupements de professionnels de santé (1), appartenant surtout au corps médical, ont tenu lundi 2 décembre 2013 à Paris une conférence de presse pour exprimer un « front contre les choix politiques du gouvernement » en matière de santé et d'assurance maladie, dénonçant l' « étatisation annoncée du système sanitaire français » et le « remplacement du système solidaire par un système égalitaire ». Cette coalition pluriprofessionnelle qualifiée « d'historique » par Jérôme Marty, président de l'UFML (ex-médecins pigeons), appelle à un mouvement de protestation de grande ampleur à compter du 17 mars prochain, sans limite de durée. Selon Jérôme Marty, cette mobilisation pourrait se traduire par des « actions dures » comme des arrêts d'activité, mais aussi des déconventionnements groupés et des « départs à l'étranger. »

Lire la suiteLire la suite
Le Bloc condamne l'opacité autour du contrat d'accès aux soins ; l'UFML dépêche un huissier à la Cnamts

Le Bloc, syndicat non signataire de l'avenant n°8 sur l'encadrement des dépassements d'honoraires et l'accès aux soins (1), estime lors d'une conférence de presse tenue mardi 8 octobre 2013 que l'assurance maladie « ment sur les chiffres » en annonçant l'entrée en vigueur du CAS (contrat d'accès aux soins) sur la base de 8 611 contrats signés au 1er octobre (AEF n°461663). Philippe Cuq, qui préside l'UCDF (Union des chirurgiens de France), une des trois composantes du Bloc, dénonce une situation faite de « mensonge et de confusion ». « Il est inacceptable dans notre système de cacher les choses alors que c'est un sujet qui concerne tous les Français et les professionnels de santé », dénonce Philippe Cuq qui reproche également la confusion régnant autour de la mise en oeuvre de ce contrat. De son côté, l'UFML (ex-médecins pigeons) annonce avoir dépêché un huissier à la Cnam ce matin.

Lire la suiteLire la suite
Les chirurgiens UCDF et les anesthésistes AAL expliquent leur rejet de l'avenant n° 8 et réclament un « réel contrat d'accès aux soins »

Les chirurgiens de l'UCDF et les anesthésistes-réanimateurs de l'AAL, membres du syndicat « Le Bloc » non signataire de l'avenant n°8 à la convention médicale le 25 octobre dernier, ont expliqué mardi 6 novembre les raisons de leur rejet d'un texte qui constitue, selon le mot de Philippe Cuq (UCDF), un « bidouillage » et non un « réel contrat d'accès aux soins » qui engagerait véritablement les trois parties (Uncam, Unocam et médecins) dans un encadrement des dépassements de secteur 2 et une hausse des tarifs opposables. À l'exception des gynécologues-obstétriciens du Syngof qui étaient prêts à signer l'avenant n°8, les chirurgiens et anesthésistes réclament désormais un « avenant bis » ou un « avenant spécifique » pour les spécialistes du bloc opératoire. Cette catégorie de praticiens estime en effet que la promesse d'engagements croisés visant à contenir la progression des dépassements d'honoraires qui sous-tendait la création du « contrat d'accès aux soins » a été vidée de sa substance au fil de l'avancement des négociations, et plus particulièrement lors des séances marathon des 17 et 22-23 octobre derniers.

Lire la suiteLire la suite