Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Nitrates : Ségolène Royal prend la condamnation de la France par la CJUE "comme une nécessité d’agir davantage"

"Il ne faut pas prendre cette décision comme une décision négative mais comme une nécessité d’agir davantage", déclare Ségolène Royal, lors d’un déplacement au siège de Schneider Electric, à Rueil-Malmaison, jeudi 4 septembre 2014. Elle réagit à la deuxième condamnation de la France par le Cour de justice de l’Union européenne, le matin même, pour non-respect de la directive nitrates (lire sur AEF). "On va trouver des solutions pour à la fois respecter les règles, lutter contre la pollution et que les agriculteurs n’aient pas de charges trop lourdes", poursuit la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui souhaite également que "le prix de l’assainissement baisse". L’association Eau et Rivières de Bretagne demande au gouvernement de taxer les engrais chimiques azotés et de renforcer les contrôles dans les zones vulnérables.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 80 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La France à nouveau condamnée par la Cour de justice européenne pour non respect de la directive nitrates

La Cour de justice de l’Union européenne condamne la France, jeudi 4 septembre 2014, pour non-respect de la directive nitrates, confirmant les conclusions de l’avocate générale Julianne Kokott de janvier dernier (lire sur AEF). "La Cour considère que, dans une très grande partie, la France n’a pas correctement transposé la directive nitrates, si bien qu’il y a un risque de pollution des eaux par l’azote non absorbée par les plantes", résume-t-elle dans son communiqué de presse. La CJUE avait condamné une première fois la France sur la désignation des zones vulnérables dans un arrêt en juin 2013 (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite
La FNSEA attend "avec une certaine inquiétude" les conclusions de la Cour de justice de l’UE sur la directive nitrates

Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, exprime son inquiétude quant à l’arrêt à venir de la Cour de justice de l’Union européenne sur l’application de la directive nitrates en France, lors d’une conférence de presse de rentrée, mercredi 27 août 2014. "Il y a un ras-le-bol général sur le terrain qui porte sur la directive nitrates et sur la réglementation. Il va falloir expliquer à des éleveurs, qui s’étaient mis aux normes il y a quelques années, que ces normes ne correspondent plus à la réglementation", a-t-il mis en avant, faisant valoir qu’il règne une "grosse tension" sur le terrain. L’arrêt de la Cour de justice de l’UE est attendu dans les prochaines semaines et pourrait condamner la France - déjà condamnée en juin 2013 - pour mauvaise transposition de la directive nitrates.

Lire la suiteLire la suite
Nitrates : la Commission européenne s’apprête à entamer un nouveau contentieux assorti de pénalités financières

"Un nouvel arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne est attendu à l’automne 2014" sur les programmes d’action à mettre en œuvre en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole, déclare mardi 15 juillet 2014 le sénateur UMP de la Manche Jean Bizet. Cette décision pourrait condamner une deuxième fois la France pour mauvaise transposition de la directive nitrates, alors que la Commission va entamer un troisième contentieux. Jean Bizet évoque par ailleurs la "controverse récente" des effets des nitrates sur la santé, dont "la conclusion logique serait de réviser, voire d’abandonner" le seuil de 50 milligrammes par litre "fixé il y a près de 50 ans". Pourtant, cette révision paraît "peu envisageable", par "manque de consensus scientifique", pour des raisons juridiques, ainsi qu’une "question d’opportunité politique", souligne-t-il.

Lire la suiteLire la suite