Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Roubaix : le rectorat ordonne une enquête dans un lycée alors que les enseignants réclament le départ du proviseur

Un mouvement de grève a rassemblé des enseignants du lycée général et technologique Jean-Rostand de Roubaix (Nord) le 1er septembre 2014, jour de la pré-rentrée, selon un collectif, soutenu par le Snes, l’Unsa, la CGT et Sud, qui demande "la suspension" du proviseur, en raison d'"atteintes graves à l’encontre des personnels et des biens" dans l’établissement. Il pointe "une gestion agressive des personnels enseignants et non enseignants" et "l’octroi d’avantages et d’emploi au bénéfice de membres de [la] famille" du proviseur. Interrogé par AEF mardi 2 septembre, ce dernier dit "ne pas comprendre ce qui lui est reproché". "Je me fais lyncher, sans doute parce que je suis un peu iconoclaste", estime Robert Minéo, mettant en avant son bilan après cinq années passées à la tête de l’établissement. Le rectorat indique avoir diligenté une enquête administrative pour établir les faits.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Enseignement catholique : conflit dans un collège du Nord entre un chef d'établissement et des enseignants

Des enseignants du collège privé Blaise-Pascal à Roubaix (Nord) se sont mis en grève vendredi 6 juin 2014 pour dénoncer un climat "exécrable" dans leur établissement, après le licenciement d'un des leurs dans ses fonctions de responsable de niveau. Le Snec-CFTC Nord, qui porte le mouvement, évoque des "manipulations", des "pressions" et des "tentatives de déstabilisation" de la part du chef d'établissement. Contacté par AEF, ce dernier dénonce "un tract diffamatoire" et dit "ne pas comprendre la situation". La directrice diocésaine de Lille, Marie-Claude Tribout, affirme que ce chef d'établissement a "toute [sa] confiance" et qu'il fait "un excellent travail". Une assemblée générale est prévue mardi 10 juin pour essayer de trouver une voie d'apaisement.

Lire la suiteLire la suite
Suspension d'un principal à La Seyne : un « manque de soutien de la hiérarchie » (SNPDEN) ; « pas si simple » (ID-FO)

« La mise à l'écart du principal du collège Henri-Wallon de La Seyne-sur-Mer (Var) est emblématique du manque de reconnaissance et de soutien de la hiérarchie des personnels d'encadrement intermédiaires », déclare à AEF le 4 octobre 2013 Michel Richard, secrétaire général adjoint du SNPDEN-Unsa. « Ce qui est très surprenant, c'est que notre collègue [adhérent au SNPDEN] a été suspendu alors que le rapport des inspections lui est très favorable », ajoute le syndicaliste qui dénonce « un jeu de pressions syndicales et politiques » sur ce dossier. Le syndicat ID-FO dénonce, lui, « la communication partielle et malveillante » du syndicat majoritaire dans cette affaire et rappelle qu'un premier rapport de l'inspection pédagogique régionale avait conclu au « comportement autoritaire » du principal.

Lire la suiteLire la suite
Var : un principal de collège suspendu malgré un rapport favorable des inspections

Un rapport Igen-IGAENR sur un collège de la Seyne-sur-mer (Var), daté de juin 2013, relate comment les actions de « remises en ordre » engagées par le principal, qui a été suspendu en septembre, ont « suscité l'opposition d'une fraction du personnel ». « La situation des enseignants passait ici bien avant celle des élèves », selon les inspecteurs qui constatent que « les initiatives prises par le chef d'établissement ont cristallisé le conflit sur sa personne, en faisant passer au second plan les vrais problèmes d'ordre pédagogique et scolaire » de ce collège. Ils pointent aussi « les nombreuses interventions politiques » qui ont « compliqué l'action du chef d'établissement, tout en confortant un sentiment d'impunité chez les professeurs mobilisés pour obtenir le départ du principal ». Les inspecteurs préconisent de « continuer les actions engagées par le principal et de les renforcer ».

Lire la suiteLire la suite