Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Bernard Cazeneuve répond aux suggestions des députés sur le projet de loi contre le terrorisme

L’amendement déposé par Sébastien Pietrasenta (PS, Hauts-de-Seine), prévoyant la remise d’un récépissé "donné à celui qui serait privé de ses papiers d’identité pour avoir été engagé dans une opération à caractère terroriste" (lire sur AEF), est "intéressant", estime Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’Intérieur était auditionné par la commission des Lois de l’Assemblée nationale sur le projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme, mardi 22 juillet 2014. "Nous sommes désireux que ce type de disposition par amendement puisse faire l’objet d’une adoption", ajoute Bernard Cazeneuve.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
"Quand on parle de blocage, cela évoque une certaine idée de censure" (Myriam Quemener)

"Quand on parle de blocage, cela évoque une certaine idée de censure." C’est ce qu’explique, mercredi 9 juillet 2014, la magistrate Myriam Quemener, qui est l’une des 13 "personnalités qualifiées" membres de la commission de réflexion et de propositions sur le droit et les libertés à l’âge du numérique (lire sur AEF). Elle participait dans ce cadre à un débat sur le blocage des sites "qui font l’apologie du terrorisme", précise le président de cette commission, le député socialiste de la Nièvre, Christian Paul. Ce dernier rappelle qu’un projet de loi envisage de "donner la possibilité, au titre de police administrative, de pourvoir demander aux fournisseurs d’accès le blocage de ces sites" (lire sur AEF). Pour la magistrate, spécialiste de la cybercriminalité, ce dispositif "suscite des interrogations".

Lire la suiteLire la suite
Blocage des sites terroristes : le ministère de l'Intérieur répond aux critiques du Conseil national du numérique

Le ministère de l’Intérieur a mis en ligne ses "réponses" aux recommandations du CNNum, saisi pour avis sur le projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, mercredi 16 juillet 2014 (lire sur AEF). Dans ces réponses, insérées, sous forme d’encadré, dans le texte initial du CNNum, le ministère de l’Intérieur rappelle notamment qu’il "n’est évidemment pas question 'd’inspecter directement et massivement le contenu des communications des internautes'" ni "d’exercer une quelconque surveillance systématique et intrusive des réseaux".

Lire la suiteLire la suite