Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Pisa 2015 comportera deux nouveautés (Tue Halgreen, analyste à l’OCDE)

Le test Pisa est un processus qui ne cesse d’évoluer, et l’édition 2015 comportera deux nouveautés, explique à AEF Tue Halgreen, analyste à la direction de l’éducation de l’OCDE le 8 juillet 2014. Il participe à la réunion du conseil de l’International confederation of principals (1), du 7 au 12 juillet 2014 à Poitiers et Bordeaux. Pour la première fois, la capacité des élèves à résoudre un problème de manière collaborative sera évaluée. Et le test s’effectuera sur ordinateur, "un moyen de le rendre plus attractif pour les élèves et de les motiver davantage". Dans une interview à AEF, l’analyste explique l’importance pour l’OCDE de recevoir des retours de la part des acteurs concernés par Pisa. Il souligne, s’appuyant sur les résultats d’une enquête menée au Danemark, que les résultats obtenus dans Pisa ne "déterminent" pas l’avenir de l’élève.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Une centaine d'universitaires s'élève contre Pisa, Andreas Schleicher, son directeur, pointe de "fausses affirmations"

Une centaine d’universitaires, chefs d’établissement et parents originaires des États-Unis, d’Angleterre, de Suède, de Nouvelle-Zélande ou du Canada, expriment au directeur du programme Pisa (1), Andreas Schleicher leur "profonde inquiétude" quant à l’impact de ce test sur les systèmes éducatifs dans une lettre publiée par "The Guardian" le 6 mai 2014. Ils lui reprochent notamment d’avoir contribué à multiplier le recours aux tests standardisés et d’interdire aux systèmes éducatifs d’agir sur le long terme, leur attention étant portée sur le prochain test. Ils proposent de développer des alternatives aux classements, de faire étudier le dispositif Pisa par "une équipe indépendante et internationale". Andreas Schleicher, directeur du programme Pisa leur répond le 8 mai, jugeant leurs critiques "fausses". Pour lui, ce test "permet aux décideurs de collaborer par delà les frontières".

Lire la suiteLire la suite

Education et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Mobilité internationale : l'Agence Europe Éducation Formation France va participer à la formation des directeurs d'Espé
Lire la suite
Pisa 2012 : quatre scientifiques analysent pour AEF les résultats de la France

Comment réagir après Pisa 2012 ? AEF a interrogé plusieurs scientifiques sur leur interprétation des résultats de la France (AEF n°468924) dans cette étude (1). Martin Andler, professeur à l'UVSQ, souligne l'utilité de travailler l'image des mathématiques, de renforcer la formation des enseignants, en assurant notamment une place aux disciplines scientifiques dans toutes les sections du lycée. Pierre Léna, membre de l'Académie des sciences, regrette que seule la moitié des classes de primaire « fassent des sciences » et prône le développement de l'EIST. Christophe Soulé, délégué de la section « mathématiques » de l'Académie des Sciences demande que l'on accorde davantage d'heures à cette discipline. Bertrand Monthubert, président de l'université Toulouse III - Paul Sabatier, insiste sur l'importance de faire interagir les élèves avec les chercheurs.

Lire la suiteLire la suite
Pisa 2012 : en France, « il n'y a pas de pénurie d'enseignants qualifiés », selon Éric Charbonnier (OCDE)

« Il n'y a absolument pas de problème de manque de professeurs qualifiés, la France est même mieux classée que la moyenne OCDE sur ce thème », déclare Éric Charbonnier, analyste à la direction de l'éducation de l'OCDE, lors de la conférence de presse de présentation des résultats de Pisa 2012, mardi 3 décembre 2013. « Il n'y a pas de pénurie d'enseignants dans les établissements et les enseignants sont relativement jeunes », poursuit Éric Charbonnier. Tandis qu'en Italie, plus de 70 % des enseignants ont plus de 50 ans, en France « beaucoup d'enseignants ont moins de 40 ans, illustre-t-il. « En termes de RH, il y a des moyens en France, il n'y a pas de manque », affirme Éric Charbonnier (1). Cependant, « les salaires statutaires y sont plus bas qu'en moyenne dans les pays de l'OCDE ». La Corée et l'Allemagne font partie des pays qui « offrent les meilleurs salaires » aux enseignants.

Lire la suiteLire la suite

Education et Jeunesse

Aperçu de la dépêche Aperçu
Barbara Ischinger à AEF : « L'OCDE veut aider les établissements scolaires à réaliser leur propre évaluation »
Lire la suite