Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Lutte contre la radicalisation : le gouvernement demande aux préfets de développer les partenariats au niveau local

Le ministre de l’Intérieur et la garde des Sceaux demandent aux préfets de constituer un "réseau" de "référents de confiance" au sein des administrations et des partenaires de l’État dans chaque département afin de lutter contre la radicalisation violente et les filières djihadistes. Pour "améliorer la circulation et le partage des informations", les préfets devront inviter "les chefs de service des administrations et les responsables des organismes membres de l’état-major de sécurité (lire l'encadré) à instituer au sein de leur administration un référent de confiance", demandent Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira dans une circulaire datée du mercredi 25 juin 2014 à laquelle AEF a eu accès. "Issu de l’encadrement", le référent sera l’interlocuteur "des services [de la direction générale] de la sécurité intérieure, de la police ou la gendarmerie".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Réforme pénale : Bernard Cazeneuve plaide pour le "respect des équilibres du texte" initial

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, fait part de son "attachement au strict respect des équilibres de la réforme pénale telle qu’elle a été présentée au Parlement". Il intervenait lors de la première cérémonie de sortie d’école commune aux officiers et commissaires de police, organisée à l’ENSP de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône), vendredi 27 juin 2014. "Vous pouvez compter sur moi pour veiller scrupuleusement, ardemment au respect des équilibres du texte qui résultent d’arbitrages rendus l’été dernier par le président de la République." Bernard Cazeneuve détaille par ailleurs les priorités assignées aux nouveaux cadres de la police et le calendrier de plusieurs mesures attendues.

Lire la suiteLire la suite
Bernard Cazeneuve détaille le plan de lutte contre la radicalisation et les filières terroristes (conseil des ministres)

"Il convient […] de compléter notre législation" pour lutter contre la radicalisation et les filières terroristes, indique Bernard Cazeneuve, dans une communication présentée au conseil des ministres, mercredi 3 juin 2014. Le Parlement "sera saisi à l’été" sur "plusieurs points essentiels" : "l’interdiction des départs de ressortissants français majeurs liés à des activités terroristes" et "la capacité juridique des services français à mettre en œuvre des techniques d’investigation et des modalités d’exploitation de données qui ne leur sont pas encore ouvertes". Au 30 mai 2014, "près de 320 individus (français ou résidant en France) combattaient en Syrie". 126 "signalements utiles" ont été effectués via le numéro d’appel lancé fin avril 2014.

Lire la suiteLire la suite
"Le parcours de Mehdi Nemmouche conduit à s’interroger sur la place de la prison dans la radicalisation" (J-J. Urvoas)

"Le parcours de Mehdi Nemmouche conduit une nouvelle fois à s’interroger sur la place de la prison dans un processus de radicalisation", indique sur son blog le président de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, lundi 2 juin 2014. Le député PS du Finistère revient sur l’arrestation à Marseille du tueur présumé de quatre personnes au musée juif de Bruxelles, vendredi 30 mai 2014. Dans une interview sur Europe 1, lundi 2 juin, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve pointe pour sa part la problématique de "la diffusion d’une pensée radicale" en prison. Il précise qu’il travaillera sur ce point "en liaison avec Christiane Taubira". La ministre de l’Intérieur belge, Joëlle Milquet, souhaite quant à elle "plus que jamais faire de la lutte contre le radicalisme et le terrorisme une priorité politique et budgétaire, nationale et européenne".

Lire la suiteLire la suite
Le projet de loi consacré à la sécurité sera présenté en conseil des ministres mercredi 25 juin 2014 (Bernard Cazeneuve)

Le projet de loi consacré à la sécurité, annoncé par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en mai 2014 (lire sur AEF), sera présenté en conseil des ministres le mercredi 25 juin 2014, indique ce dernier sur Europe 1, lundi 2 juin 2014. Ce projet de loi comprendra un titre reprenant les dispositions annoncées, le 23 avril 2014, à travers le plan de "lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes" et un titre consacré à la sécurité privée. Il devrait également inclure des dispositions relatives à la lutte contre la cybercriminalité, selon des sources concordantes.

Lire la suiteLire la suite
Bernard Cazeneuve présente un nouveau plan de "lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes"

"L’émergence d’une nouvelle génération de terroristes aguerris, susceptible de frapper le territoire français, appelle de l’État une réaction déterminée, ferme et efficace", indique le compte rendu du conseil des ministres du mercredi 23 avril 2014. Lors de ce conseil, le ministre de l’Intérieur a présenté "une communication relative au plan de lutte contre la radicalisation violente et les filières terroristes". "La France est aujourd’hui confrontée à une menace grave, liée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent en lien avec les filières terroristes syriennes", explique le document. "Une approche uniquement répressive ne suffira toutefois pas à endiguer ce phénomène", ajoute-t-il, précisant que "des actions préventives et visant à contredire les 'prêcheurs de haine' seront aussi mises en œuvre".

Lire la suiteLire la suite