Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le projet de décret sur l’encadrement des stages prévoit une augmentation en deux temps de la gratification minimale

Le projet de décret relatif à l’encadrement des PFMP (périodes de formation en milieu professionnel) et des stages prévoit une mise en place en deux temps de l’augmentation de la gratification minimale mensuelle des stages de plus de deux mois, qui doit passer de 436 à 523 euros à compter du 1er septembre 2015. Ce texte précise aussi qu’un enseignant-chercheur ne peut suivre simultanément plus de "16 stagiaires" et il fixe à 200 heures le volume d’heures de formation minimal au sein duquel les stages sont intégrés. Le nombre de stagiaires pouvant être encadrés par un même tuteur en entreprise – 3 au maximum indique à AEF le cabinet de Geneviève Fioraso – ainsi que le plafond de stagiaires autorisés en entreprise seront fixés par décret en Conseil d’État. Ces deux projets de décrets devraient être examinés lors du Cneser du 21 juillet 2014.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L’Assemblée nationale adopte définitivement la proposition de loi sur les stages

La proposition de loi relative au développement, à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires est adoptée de manière définitive par l’Assemblée nationale, jeudi 26 juin 2014. La nouvelle loi rend notamment effective l’interdiction des stages de plus de six mois. Elle prévoit aussi un plafond de stagiaires qui, fixé par décret, s’appliquera aux entreprises "de plus de 30 salariés" - et non plus 20 salariés. Enfin, elle augmente la gratification mensuelle minimale des stages de plus de deux mois, qui passe de 436 à 523 euros à compter du 1er septembre 2015.

Lire la suiteLire la suite
Stages : la CMP confirme de nombreuses "avancées" mais repousse à 2015 l'augmentation de la gratification

La commission mixte paritaire chargée d’élaborer un texte sur les dispositions restant en discussion de la proposition de loi relative à l’encadrement des stages est parvenue à un accord, mardi 3 juin 2014. Le texte issu de la CMP maintient l’essentiel des mesures adoptées par le Parlement : instauration d’un plafond de stagiaires, selon les effectifs et la taille de l’entreprise ; hausse de la gratification minimale - dont l’application est repoussée au 1er septembre 2015 -, accès aux titres restaurants. En revanche, la gratification n’est de nouveau obligatoire que pour les stages de plus de deux mois, contre un mois dans le texte adopté par le Sénat. L’article prévoyant de prendre en compte les stagiaires recrutés en CDI dans le calcul du bonus-malus apprentissage disparaît aussi. Les conclusions de la commission seront examinées en séance publique au Sénat jeudi 12 juin 2014.

Lire la suiteLire la suite
Stages : le Sénat adopte la proposition de loi après avoir renforcé les droits des stagiaires

Le Sénat adopte mercredi 14 mai 2014, dans le cadre d’une procédure accélérée, la proposition de loi tendant au développement, à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires, après l’avoir amendée. Les sénateurs ont en particulier augmenté la gratification mensuelle reçue par les stagiaires contre l’avis du gouvernement (lire sur AEF). La proposition de loi vise notamment à rendre effective l’interdiction des stages de plus de six mois et à limiter le nombre de stagiaires dans les entreprises (lire sur AEF). Elle doit maintenant être examinée en commission mixte paritaire. Le texte élaboré en commun sera ensuite soumis aux deux assemblées.

Lire la suiteLire la suite
Proposition de loi "stages" : le Sénat augmente la gratification minimale des stagiaires contre l’avis du gouvernement

Le Sénat adopte, contre l'avis du gouvernement, un amendement qui porte la gratification mensuelle minimale des stagiaires de 436,05 euros à 523,26 euros, pour les stages d'une durée de plus de deux mois. Il vote aussi en faveur d'un amendement abaissant la durée à partir de laquelle la gratification du stagiaire, dans l'enseignement supérieur, est obligatoire : celle-ci passe de plus de deux mois à plus d'un mois. Ces amendements ont été adoptés lors de la séance publique du mardi 6 mai 2014, au cours de la laquelle la proposition de loi sur les stages était examinée. En tout, 150 amendements ont été déposés, dont 93 doivent encore être examinés le 14 mai. Cette proposition de loi vise notamment à rendre effective l'interdiction des stages de plus de six mois et à limiter le nombre de stagiaires dans les entreprises (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite
PPL stages : "Il aurait fallu débattre de la gratification trop faible des stages" (JP. Godefroy, rapporteur au Sénat)

Dépêche mise à jour le 30 avril 2014, à 16h18

"Dans certains secteurs, un taux plafond de stagiaires sera fixé par décret", indique Geneviève Fioraso, secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, mardi 29 avril 2014, lors de l’examen au Sénat de la proposition de loi sur les stages. La veille, lors d’une visite à l’université de Paris-Ouest Nanterre-La-Défense, Geneviève Fioraso précisait à AEF que des "dérogations" au plafond de stagiaires seront possibles pour certaines "spécialités en tension des lycées professionnels". Dans les entreprises de 20 salariés et plus, ce plafond représentera 10 % des effectifs. Lors de la discussion sur ce texte, le rapporteur de la proposition de loi Jean-Pierre Godefroy (PS, Manche) estime qu'il "aurait fallu débattre de la gratification trop faible des stages". L'examen du texte se poursuivra au Sénat mardi 6 mai.

Lire la suiteLire la suite