Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Risky Business : trois hommes d'affaires américains appellent à une régulation des émissions de carbone

Henry Paulson, secrétaire au Trésor sous George Bush fils, Michael Bloomberg, précédent maire de New York et Tom Steyer, ancien gérant de fonds spéculatifs, ont été reçus mercredi 25 juin à la Maison Blanche pour être entendus sur le rapport Risky Business, mis en ligne mardi 24 juin. L'objectif affiché de Risky Business (littéralement "affaires à risques") est de "dépolitiser le débat sur le changement climatique", selon les termes de Henry Paulson. L'accent porte sur l'idée que le changement climatique est une menace comme une autre pour la croissance. Concrètement, le risque viendrait notamment de la hausse du prix des matières premières et des ruptures d'approvisionnement.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Barack Obama tente de mobiliser la population américaine en publiant un rapport sur l'impact des changements climatiques

Au cœur d’une semaine de réflexion à la Maison Blanche sur le changement climatique, un rapport de 840 pages est paru mardi 6 mai 2014, dressant le bilan des évolutions de ces dernières années et évaluant les risques que les États-Unis encourent à l’avenir. Près de 300 scientifiques ont travaillé à cette "Évaluation nationale sur le climat" ("National climate assessment") supervisée par le gouvernement. C’est la troisième du genre, la dernière datant de 2009. L'objectif affiché de Barack Obama est d'alerter la population sur les changements climatiques et d'insister sur leur rapidité inattendue.

Lire la suiteLire la suite
Barack Obama veut supprimer 4 milliards de dollars de subventions au secteur pétrolier (discours sur l'état de l'Union)

Le président des États-Unis Barack Obama interpelle, mercredi 29 janvier 2014, dans son discours annuel sur l'état de l'Union, le Congrès américain sur les opportunités à saisir dans la lutte contre le changement climatique. « Notre politique énergétique va créer des emplois et laisser une planète plus propre », déclare-t-il, assurant que tout en augmentant leur indépendance et leur production énergétiques, les États-Unis ont réduit leur consommation. Le président des États-Unis propose de supprimer quatre milliards de subventions financées accordées tous les ans aux compagnies pétrolières pour les allouer aux « énergies du futur ». L'amélioration des standards d'émissions de CO2 des poids lourds et des centrales électriques a également été mentionnée, ainsi que l'énergie solaire. Barack Obama a en outre souligné l'urgence de l'action contre le changement climatique.

Lire la suiteLire la suite
États-Unis : Barack Obama présente son plan d'action pour le climat

Le président des États-Unis Barack Obama a présenté, mardi 25 juin 2013, son plan d'action en faveur du climat, lors d'un discours d'environ une heure à l'université de Georgetown, à Washington, un lieu symbolique pour les présidents américains - lieu du discours du premier président des États-Unis en 1797 et d'un précédent discours de Barack Obama sur l'énergie en 2011. Le plan d'action est composé de trois parties et présente une série de mesures ou d'actions à venir pour réduire les émissions de CO2 dans plusieurs secteurs, préparer l'adaptation du pays aux changements climatiques, et assurer le leadership des États-Unis dans la lutte mondiale contre le changement climatique. Il ne présente en revanche pas de nouvel objectif de réduction d'émissions de gaz à effet de serre au niveau national et conserve l'objectif de 2009 : réduire les émissions du pays de 17 % d'ici 2020, par rapport à 2005.

Lire la suiteLire la suite

Energies et Environnement

Aperçu de la dépêche Aperçu
États-Unis : Barack Obama nomme Gina McCarthy à la tête de l'EPA et le physicien Ernest Moniz secrétaire à l'Énergie
Lire la suite