Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Évaluation des élèves : B. Hamon "élargit le champ" à la société civile pour éviter "l’impression d’un débat d’experts"

"Le CSP me rendra un travail sur l’évaluation en octobre qui sera versé aux travaux de la conférence nationale", indique à AEF Benoît Hamon lors du lancement de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, mardi 24 juin 2014. Celle-ci n’est "pas une réponse à la démission" d’Alain Boissinot car "la réponse, ce sera le remplacement du président et c’est pour très bientôt". La conférence est dotée d’un jury de la "société civile" afin de ne "pas donner l’impression" d’un unique "débat d’experts". Ce jury fera des recommandations en décembre 2014 après quoi le ministre définira "une nouvelle politique d’évaluation". De quelle façon évaluer le socle, en cours de cycle, en fin de cycle et en fin de scolarité obligatoire ? "Ces questions-là seront posées", dont "la question du brevet". Mais le ministre prévient : il ne veut pas faire de ce thème "un nouveau champ de bataille".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Nouveau socle commun : 5 "domaines de formation" et 20 "types de connaissances et de compétences" proposés par le CSP

"C’est volontairement que la rédaction du socle commun s’en tient aux principes généraux", indique le CSP, dont le président Alain Boissinot a démissionné lundi 9 juin, trois jours après la remise de la nouvelle définition du socle à Benoît Hamon. Adoptant un style plus précis que dans sa version provisoire, ses concepteurs illustrent les objectifs de connaissances et de compétences des 5 domaines de formation : "les langages pour penser et communiquer", "les méthodes et outils pour apprendre", "la formation de la personne et du citoyen", "l’observation et la compréhension du monde" et "les représentations du monde et l’activité humaine". 20 "types de connaissances et de compétences" sont définis et "pourront servir de repères pour l’évaluation". Les programmes de 2015 préciseront "la nature et le niveau des connaissances et compétences visées par cycle et par domaine de formation".

Lire la suiteLire la suite