Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Sanofi et la Saur reviennent sur leurs analyses de matérialité (ateliers du Comité 21)

Le groupe pharmaceutique Sanofi et l’entreprise de taille intermédiaire Saur, spécialisée dans la gestion d’eau et de déchets, reviennent sur leur expérience d’analyse de matérialité, mercredi 11 juin 2014, lors d’une matinée d’échanges du Comité 21, intitulée "Matérialité, de quoi parle-t-on ?". Le choix des sujets de développement durable les plus significatifs pour leur activité a ainsi été débattu par des parties prenantes internes et externes à leur entreprise. Tandis que Sanofi a fait appel au prestataire BSR, la Saur a mené sa démarche sans intermédiaire. Toutes deux ont dû faire des choix de pondération des réponses. "Notre parti pris a été de donner plus de poids aux autres parties prenantes externes qu’aux agences de notation", explique Didier Terrolle de Sanofi. "Les collaborateurs comptent pour un dans l’ensemble", indique pour sa part Véronique Lamour de la Saur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi