Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Rythmes : le député UMP Pierre Morel-À-L'Huissier saisit le Défenseur des droits "pour discrimination"

Le député UMP de Lozère Pierre Morel-À-L’Huissier, annonce le 6 juin 2014 - date limite pour les communes de dépôt des projets d’organisation du temps scolaire - saisir le Défenseur des droits "pour discrimination". Il se dit heurté par "la différenciation qui est faite entre les enfants, selon qu'ils sont dans l’enseignement public ou dans l’enseignement privé" et dénonce "une rupture d’égalité entre les établissements". Il estime la hausse des dépenses de fonctionnement entraînée par la réforme "de 10 à 20 %". Le député "appelle tous les maires à déposer des recours indemnitaires devant les juridictions administratives pour obtenir la pleine compensation des coûts induits" par la réforme (lire sur AEF).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 45 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Premier degré : 63 % des parents interrogés par la Peep refusent la réforme des rythmes scolaires

Selon un sondage réalisé par la Peep, sur un échantillon de 7 400 réponses, "63 % des parents ayant des enfants en primaire sont favorables à l’abandon de la réforme" et "46 % pour les parents ayant des enfants scolarisés dans le second degré". "79 % des sondés pensent que la réforme des rythmes scolaires n’aura aucun effet dans la lutte contre les inégalités à l’école" et "ce scepticisme est encore plus marqué chez les parents ayant des enfants en primaire : 81 %". En outre, "20 % souhaitent que les maires soient libres d’appliquer ou pas ce nouvel aménagement du temps scolaire". 8 % demandent un moratoire d’un an et 12 % sont favorables à la réforme. Les communes ont jusqu’au 6 juin pour proposer aux DSDEN leur organisation du temps scolaire. Selon le MENESR, 9 projets d’organisation du temps scolaire sur 10 ont été examinés par le CDEN, et 55 % ont été validés par le DASEN.

Lire la suiteLire la suite
Rythmes : une cinquantaine de députés-maires UMP envisage de présenter des recours devant les tribunaux administratifs

"L’Éducation nationale ne peut imposer aux maires de mettre en place des activités périscolaires. Les députés-maires UMP ne mettront donc pas en place ce temps. Ou s’ils le mettent en application, ils présenteront devant les tribunaux administratifs des recours indemnitaires pour que l’État leur compense intégralement le coût de ces activités", explique à AEF le député UMP de Lozère Pierre Morel-À-L’Huissier, le 4 juin 2014. Ce midi, une réunion de 50 députés-maires UMP était organisée à l’Assemblée nationale à son invitation, soutenue par le président du groupe, Christian Jacob. Lors de cette réunion, Maître Garreau, avocat au Conseil d’État et à la Cour de Cassation était présent. Selon Pierre Morel-À-l’Huissier, "tous les recours indemnitaires qui seront déposés devant les tribunaux administratifs en invoquant le préjudice financier auront toute chance d’obtenir satisfaction".

Lire la suiteLire la suite
Rythmes : 38 communes sur les 4 000 ayant mis en œuvre la réforme en 2013 envisagent une expérimentation selon le MENESR

Le MENESR indique à AEF que sur une remontée partielle portant sur 58 départements et 26 académies, "1 195 communes souhaitent expérimenter, soit 5,2 % des communes qui ont une école publique." Il ajoute que "seules 38 communes sur les 4 000 ayant mis en œuvre la réforme en 2013 envisagent une expérimentation. "Ce que l’on constate, c’est qu’il n’y a pas de détricotage pour les communes qui sont passées aux nouveaux rythmes en 2013, même si le décret du 7 mai le permet", indique à AEF l’entourage de Benoît Hamon. "Contrairement à ce qui est affirmé ici ou là, ce n’est absolument pas une brèche. Pour l’écrasante majorité des communes, il n’y a pas de problème, ce que l’on observe sur une tendance concernant la moitié du pays" commente-t-on à propos des chiffres.

 

Lire la suiteLire la suite
Rythmes : 67% des Français jugent que les assouplissements sont "plutôt une bonne chose" (sondage CSA pour le MENESR)

67% des Français estiment que les assouplissements à la réforme des rythmes scolaires proposés par le ministère sont "plutôt une bonne chose", selon un sondage CSA pour le MENESR (1), rendu public vendredi 30 mai 2014. Lorsque les sondés ont des enfants scolarisés, cette proportion baisse à 59%. 67% pensent que concentrer les enseignements le matin permet aux élèves de bénéficier de bonnes conditions pour mieux apprendre tandis que 37% trouvent que cela provoque de la fatigue et du stress chez les enfants. 86% jugent que la nouvelle organisation des rythmes pourra être compliquée à mettre en place dans certaines communes et 83% que cela générera des contraintes d’organisation pour les familles. Enfin, 66% jugent que l'année scolaire s'est bien déroulée (92% des parents d'enfants scolarisés).

Lire la suiteLire la suite