Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La fusion entre Centre, Limousin et Poitou-Charentes satisfait les acteurs de la future Comue mais pas les élus locaux

Les universités et écoles d’ingénieurs publiques du Centre, du Limousin et de Poitou-Charentes, membres fondateurs d’une future Comue interrégionale, disent accueillir "avec confiance et détermination" la fusion prochaine de leurs trois régions (lire sur AEF). "Quelle que soit l’hypothèse de redécoupage régional" retenue, ces établissements affirment, dans un communiqué le 3 juin 2014, qu’ils auraient maintenu leur projet de regroupement, le jugeant "tout à fait pertinent et judicieux", et alliant des "forces parfaitement complémentaires sur les cinq sites en réseau". Cette communauté, qui regroupera 80 000 étudiants, 5 800 enseignants-chercheurs et chercheurs et 3 800 Biatss, va "accroître l’attractivité territoriale en stimulant son développement socio-économique", assurent-ils, alors que des élus de leurs territoires critiquent la nouvelle carte issue de la réforme territoriale.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Centre, Limousin, Poitou-Charentes : vers une candidature idex mais l'idée d'une CUE tri-régionale n'est pas acquise

Les réflexions engagées par les PRES Limousin-Poitou-Charentes et Centre Val-de-Loire pour se regrouper se poursuivent. Débattue en inter-PRES en mai (AEF n°187643) puis en septembre, la question d'une CUE tri-régionale a été posée, pour la première fois publiquement, le 11 octobre 2013 lors de la venue de la ministre Geneviève Fioraso pour les 20 ans de l'université de La Rochelle. Mais avant de « parler structure », les cinq sites concernés (La Rochelle, Poitiers, Limoges, Orléans, Tours) préfèrent désormais se concentrer sur une candidature aux idex 2. Quitte à envisager un scénario bis : trois communautés d'universités régionales (en Centre, Poitou-Charentes et Limousin), unies au sein d'une association pour porter cette ambition. Cette seconde option plaît davantage au Limousin et au Centre. Les Picto-charentais continuent, eux, de croire à l'intégration, par étapes, dans une communauté unique.

Lire la suiteLire la suite