Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Enquête sur les regroupements franciliens : PSL peut-elle se suffire à elle-même ?

Alors que les 16 membres de la Comue "Université de recherche Paris Sciences & Lettres" (1) sont en train d’en voter les statuts, une certaine tension agite ses dirigeants. Car le pari pris sur la montagne Sainte-Geneviève n’est pas encore gagné. Assemblage de grands établissements, écoles, fondations de recherche et organismes, souvent dérogatoires ou uniques en leur genre, liés par leur proximité géographique et des valeurs communes - l’excellence, la sélection, la marque - PSL est aussi inextricablement lié, par ses moyens humains et matériels, aux grandes universités parisiennes… toutes membres d’autres regroupements. Une situation de dépendance, quelque peu masquée par le prestige de ses membres, qui pourrait contrarier les velléités d’émancipation de cette "université" qui se rêve d’un nouveau genre. À moins que l’État ne sache en accompagner l’émergence.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 98 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'Aeres invite le Collège de France à clarifier son positionnement dans PSL. Il ne sera pas membre d'une CUE (S. Haroche)

Pour l'Aeres, le Collège de France devrait articuler « plus clairement » son positionnement dans le PRES PSL et sa vision stratégique. C'est ce que relève l'agence dans un rapport d'évaluation de l'institution daté d'août 2013 qui souligne à ce titre « l'insuffisance du débat interne sur certains enjeux, notamment sur ceux que recouvre son appartenance au PRES PSL ». Serge Haroche, administrateur du Collège, indique dans sa réponse qu'il ne souhaite pas que l'établissement intègre une CUE sous la forme d'un EPSCP car il entend « préserver son identité statutaire », mais réaffirme « son plein engagement dans les projets partagés de la FCS PSL ».

Lire la suiteLire la suite
Dauphine : l'intégration dans PSL présente un risque de « dilution » ayant « un impact sensible » pour la marque (Aeres)

« La soutenabilité du développement à l'international [de l'université Paris-Dauphine] est en suspens : les ressources financières et plus encore humaines peuvent faire craindre que l'établissement ait atteint ses limites en termes de moyens permettant d'accompagner sa croissance ce qui ne peut que l'inviter à poursuivre sa mutation organisationnelle. » C'est ce qu'écrit l'Aeres, en conclusion de son rapport d'évaluation de Dauphine, daté d'août 2013. Saluant le « saut qualitatif » effectué par la « plus petite université d'Île-de-France » (1) en matière d'organisation et de gestion, ainsi qu'une production de recherche « en forte augmentation », les experts de l'Aeres soulignent néanmoins plusieurs points faibles, parmi lesquels un « pilotage insuffisant de l'offre de formation » et une « absence de contrôle qualité des programmes délocalisés », et s'interrogent sur le « risque de dilution » de la marque Dauphine au sein de PSL.

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Valorisation : « Notre voulons faire en sorte que PSL ait des résultats comparables à ceux de Stanford » (J. Lewiner)
Lire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Monique Canto-Sperber : « Telle qu'elle est écrite actuellement, la loi permettra de mettre en oeuvre le modèle de PSL »
Lire la suite
PSL crée le doctorat Sacre pour des « artistes, créateurs et scientifiques », associant l'ENS Paris et quatre écoles d'arts

PSL (Paris sciences et lettres) annonce la création d'un nouveau doctorat intitulé Sacre (sciences, arts, création, recherche), dont l'ambition est de « rapprocher artistes, créateurs et scientifiques », mercredi 3 octobre 2012. Ce doctorat résulte de la coopération, au sein de PSL, de cinq de ses membres : l'ENS Paris, le CNSAD (Conservatoire national supérieur d'art dramatique), le CNSMDP (Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris), l'Ensad (École nationale supérieure des arts décoratifs) et l'Ensba (École nationale supérieure des beaux-arts). La première promotion, qui fera sa rentrée le 6 novembre, comprendra une quinzaine de doctorants, qui bénéficieront de « contrats doctoraux pour trois ans » financés dans le cadre de l'idex (initiative d'excellence). « Pour l'instant, c'est l'ENS qui héberge provisoirement ce doctorat, en attendant que le ministère approuve la création de notre propre école doctorale », indique Monique Canto-Sperber, présidente de PSL. Pour accompagner le lancement du doctorat, les cinq établissements partenaires organisent dans leurs locaux un festival « Accélération » du 5 au 20 octobre (1).

Lire la suiteLire la suite
PSL s'associe avec le lycée Henri IV pour ouvrir un « premier cycle pluridisciplinaire novateur »

« Notre ambition est d'offrir une formation en premier cycle solide, ouverte sur la recherche et qui puisse constituer le ferment d'un esprit critique. » C'est ce qu'explique Monique Canto-Sperber, présidente du PRES « Paris Sciences Lettres », mardi 29 mai 2012, à l'occasion de la présentation du cycle universitaire PSL - Henri IV. Présentant ce nouveau cursus comme un « premier cycle pluridisciplinaire novateur », Monique Canto-Sperber souligne que celui-ci « tente de concilier les atouts de la formation en premier cycle telle qu'elle est menée dans les grandes écoles et telle qu'elle est menée par les universités ». Également présent, Patrice Corre, proviseur du lycée Henri IV, précise que la formation va « allier les atouts des deux volets du système dual français », avec à la fois « une consolidation et un approfondissement des savoirs », et « une initiation à la recherche dès le départ ».

Lire la suiteLire la suite