Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les chambres de métiers veulent que l'État intervienne sur la répartition des fonds collectés par les Octa consulaires

"Nous regrettons profondément la disparition du FNDMA (Fonds national de développement et de modernisation de l’apprentissage) qui permettait à l’État d’accompagner les politiques régionales volontaristes en faveur de l’apprentissage", déclare Alain Griset, président de l’APCMA, mercredi 28 mai 2014 à l’occasion de l’assemblée générale de son organisation. Il se dit aussi inquiet sur les modalités de répartition de la taxe au sein des futurs Octa régionaux interconsulaires et souhaite une intervention du ministère du Travail. Autres sujets abordés : les nouvelles règles encadrant les travaux dangereux pour les apprentis mineurs et la diminution des ressources fiscales du réseau. "C’est mon rôle […] de protéger ces jeunes contre les accidents du travail", lui a répondu François Rebsamen, ministre du Travail, présent lors de son discours.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réforme de l'apprentissage : les réseaux consulaires et les régions partagés entre doute et volontarisme

Comment va s’organiser le dialogue entre CCI, chambres de métiers et de l’artisanat et l’exécutif régional pour élaborer les priorités de la politique d’apprentissage régionale ? C’est l’une des principales thématiques débattues le 22 mai 2014 lors d'une journée organisée par CCI France sur la réforme de l’apprentissage, qui s'est conclue par une intervention de François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social. Si la région Languedoc-Roussillon semble être un exemple en matière de partenariat réussi entre acteurs publics et privés, les inquiétudes demeurent dans certaines branches professionnelles et au sein de l’APCMA s’agissant de la répartition de la taxe d’apprentissage et de la construction de l’offre de formation professionnelle initiale.

Lire la suiteLire la suite
Loi Formation : les mesures sur le système de collecte de la taxe et sur le contrat d'apprentissage

L'Assemblée nationale et le Sénat ont définitivement adopté le projet de loi sur la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale les 26 et 27 février 2014 (AEF n°476480 et 476407). Outre la redéfinition des établissements éligibles au barème et la nouvelle répartition de la taxe d'apprentissage (AEF n°476345), le projet de loi réorganise en profondeur le système de collecte de cette taxe en réduisant le nombre d'Octa à une quarantaine et en adossant les Octa actuels aux Opca au niveau national. Il prévoit aussi d'associer les régions à la répartition des fonds non affectés de la taxe, d'harmoniser les modalités de calcul des coûts de formation et réaffirme le principe de gratuité des formations pour les jeunes.

Lire la suiteLire la suite