Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Moocs : les étudiants largement minoritaires parmi les internautes de FUN

Les 18-25 ans ne représentent que 14 % des internautes inscrits aux Moocs de la plateforme FUN, et la plupart de ceux qui suivent ces cours en ligne ont au moins une licence, indique Catherine Mongenet, responsable du programme FUN au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, lors d’une audition à la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat, le 28 mai 2014. Pour le sénateur (EELV) des Hauts-de-Seine André Gattolin, cela "reflète l’échec de l’université" quant à sa "vraie difficulté d’intégrer des étudiants [dans un contexte de formation] tout au long de la vie".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
DÉCRYPTAGE. Comment penser une stratégie d'établissement autour des « Moocs » ?

Parmi les « 18 mesures de l'agenda numérique pour l'enseignement supérieur » présentées mercredi 2 octobre 2013 par la ministre Geneviève Fioraso (AEF n°461787), le phénomène des « Moocs » tient une place de choix. Alors que le Journal officiel du 21 septembre préfère à cet anglicisme les « Cloms » ou « cours en ligne ouverts et massifs » - terme avancé par la Commission générale de terminologie et de néologie -, les universités se voient proposer par leur tutelle une plateforme de publication de ces nouveaux formats pédagogiques. Quels sont les enjeux pour les établissements ? Comment appréhender ces nouvelles approches éducatives ? La France peut-elle faire valoir une spécificité d'approche par rapport au monde anglo-saxon ?

Lire la suiteLire la suite