Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Une "marge de progression considérable" pour rendre moins chères les politiques de réduction des émissions de CO2 (OCDE)

"Le changement climatique lance un défi d’une ampleur telle à la communauté mondiale que seul le recours aux moyens d’action qui offrent le meilleur rapport coût-efficacité permettra de le relever. Comme le montre ce rapport, la marge de progression de ce point de vue est considérable", explique l’OCDE dans un rapport intitulé "Prix effectifs du carbone", publié fin avril 2014. L’organisme juge que la taxation du carbone ou la création de marché carbone ont le "meilleur rapport coût-efficacité" et qu’à l’inverse, la subvention d’équipement et les tarifs d’achat coûtent "de loin le plus cher".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Australie : le ministre de l’Environnement présente son livre blanc pour réduire les émissions de CO2

Le ministre de l’Environnement australien Greg Hunt a présenté, jeudi 24 avril, son livre blanc sur le fonds de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ce fonds vise à remplacer la taxe carbone, que le gouvernement australien souhaite supprimer, même s’il a dû se confronter jusque-là à l’opposition du Parlement qui a rejeté le projet à plusieurs reprises (lire sur AEF). Il s’agit là du principal plan d’action de l’Australie pour lutter contre le changement climatique qui sera financé par le gouvernement. "Le gouvernement australien accepte la science du changement climatique et est fermement engagé à réduire les émissions de l’Australie pour atteindre son objectif de 5 % en dessous des niveaux de 2000 d’ici à 2020", explique le ministre. L'opposition travailliste qualifie ce plan de "pas sérieux".

Lire la suiteLire la suite
Climat : le site du Global carbon atlas réunit des données sur les émissions de CO2 mondiales

Le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE) (1), associé à plusieurs dizaines de laboratoires de recherche du monde entier, a présenté, le 20 novembre 2013, son atlas mondial du carbone (« Global carbon atlas  »), avec le soutien financier de la fondation BNP-Paribas. L'atlas en ligne présente une série d'applications interactives et met notamment en exergue la croissance des émissions de la Chine au cours de l'année 2012. Le projet d'atlas a été développé dans le cadre du projet de recherche international du Global carbon project, lancé en 2001, qui publie chaque année son édition du « budget carbone ». L'édition 2013, révélée le 19 novembre, fait état d'une hausse de 2,1 % des émissions issues des combustibles fossiles en 2012.

Lire la suiteLire la suite