Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’UFC-Que Choisir appelle "à une totale remise à plat du système d’aide à la rénovation énergétique des logements"

Des "acteurs peu adéquats" et "des aides illisibles" : ce sont les deux freins à la rénovation énergétique mis en avant par l’UFC-Que Choisir, qui rend publique mardi 27 mai 2014 une étude intitulée "Rénovation énergétique des logements : la piètre performance des professionnels impose une reconstruction du système". Alors que le projet de loi de transition énergétique devrait être présenté en conseil des ministres fin juin-début juillet, l’association formule quelques propositions pour inciter les ménages à entreprendre des travaux ambitieux de rénovation énergétique. Elle suggère notamment de "renforcer la formation et le contrôle du 'signe de qualité' 'RGE'" et "appelle à une totale remise à plat du système d’aide à la rénovation énergétique des logements".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Rénovation de logements : les textes sur l’éco-conditionnalité de l’éco-PTZ et du CIDD sont en consultation publique

Deux décrets et deux arrêtés relatifs à l’éco-conditionnalité de l’éco-PTZ et du CIDD pour la rénovation énergétique de logements anciens sont mis en consultation publique par le Medde du lundi 19 mai au dimanche 8 juin 2014. Le premier décret concerne l’éco-conditionnalité du CIDD à compter du 1er janvier 2015 et précise les critères de qualification exigés des professionnels dans le cadre de ces aides (typologie des travaux éligibles, nature des critères de qualification et caractéristiques des organismes certificateurs). Le respect de ces critères de qualification sera matérialisé pour l’entreprise par le signe de qualité RGE (reconnu garant de l’environnement). Le second décret concerne l’éco-conditionnalité de l’éco-PTZ à compter du 1er juillet 2014. Enfin, les deux arrêtés viennent préciser l’application de des deux premiers textes.

Lire la suiteLire la suite