Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°481381

Caisse d’Épargne Nord Europe : un accord sur le temps partiel choisi garantit bienveillance et équité aux salariés

La Caisse d’Épargne Nord France Europe (2 200 salariés) a choisi de définir, dans un accord d’entreprise, les conditions d’accès au temps partiel choisi pour ses salariés. "Cet accord, signé fin 2013 par toutes les organisations syndicales représentatives, pose des règles homogènes et affirme que toutes les demandes sont étudiées avec la même bienveillance", indique à l’AEF Patrick Deneuville, DRH de la banque. "Cela permet de montrer que le sujet n’est pas tabou", assure-t-il. L’accord prévoit notamment la possibilité pour les salariés à temps partiel de cotiser aux régimes de retraite sur la base d’une rémunération à taux complet.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
68 % des salariés à temps partiel ont choisi ce mode de travail (Dares)

« 32 % des salariés à temps partiel (37 % des hommes et 31 % des femmes) déclarent être à temps partiel faute d'avoir trouvé un travail à temps complet » : dans ce cas le temps partiel est « subi ». Mais « 68 % des salariés à temps partiel invoquent des raisons relevant davantage d'un choix », qui diffère selon le sexe. C'est l'un des résultats d'une étude de la Dares portant sur le travail à temps partiel en 2011, rendue publique le 14 juin 2013. En 2011, selon l'enquête Emploi de l'Insee auprès des ménages, près de 4,2 millions de salariés sont à temps partiel en France, soit 18,6 % des salariés, rappelle l'étude. Dans les entreprises privées et publiques, cette part était égale à 18,2 %, contre 19,5 % dans la fonction publique. Le secteur le plus concerné par le temps partiel est le tertiaire.

Lire la suiteLire la suite
Arkema France signe un accord sur le travail à temps partiel pour « harmoniser les pratiques »

« Un accord sur le travail à temps partiel vient d'être signé chez Arkema par la CFDT, la CFE-CGC et la CGT. Celui-ci vise à clarifier le statut des salariés à temps partiel, à harmoniser les pratiques, et prévoit de nouveaux dispositifs en faveur du temps partiel », indique l'entreprise dans un communiqué, mardi 6 novembre 2012. « L'égalité professionnelle, la prévention des discriminations et la conciliation entre la vie professionnelle et la vie familiale sont des principes clés de la politique RH d'Arkema, en lien avec les valeurs du groupe. Par la signature d'un accord sur le temps partiel qui s'inscrit dans cette politique RH, le groupe s'engage à mettre en œuvre de nouvelles modalités d'accompagnement pour les salariés qui ont fait le choix du temps partiel. »

Lire la suiteLire la suite
Dassault Aviation signe un accord unanime qui améliore le régime du travail à temps partiel et en forfait jours réduit

« Travail à temps partiel et travail en forfait jours réduits », « compensation de la cessation du travail en équipes successives » : Dassault Aviation signe avec l'ensemble des syndicats du groupe (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et CGT-FO) deux accords d'entreprise datés du 14 décembre 2010. Engagée en septembre 2010, la négociation sur le temps partiel visait à rénover l'accord d'entreprise du 7 avril 1992 et son avenant du 19 décembre 2002 qui encadraient le temps partiel au sein du groupe jusqu'à présent. Le second accord institue un nouveau système de primes pour des salariés travaillant en équipes successives passant en travail de jour, sur décision de l'entreprise.

Lire la suiteLire la suite