Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

"L'apprentissage est encore une voie insuffisamment considérée au sein du ministère de l'Éducation" (A. Plaud, Igaenr)

"Un des freins essentiels au développement de l'apprentissage se trouve dans les représentations culturelles de cette voie de formation. Même si les choses évoluent, l’apprentissage souffre encore d’un manque de légitimité. Il est encore considéré aux niveaux IV et V comme une alternative aux situations d’échec dans la voie scolaire", pointe Alain Plaud, inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche, le 22 mai 2014. Il intervenait lors de la journée nationale de l’apprentissage organisée par CCI France à Paris et clôturée par François Rebsamen. Autre enjeu pour les pouvoirs publics : le problème d'"arbitrage" qui reste à régler entre services de l’État concernant les niveaux de formations à soutenir en priorité, alors que l’apprentissage dans le supérieur est en pleine croissance.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réforme de l'apprentissage : les réseaux consulaires et les régions partagés entre doute et volontarisme

Comment va s’organiser le dialogue entre CCI, chambres de métiers et de l’artisanat et l’exécutif régional pour élaborer les priorités de la politique d’apprentissage régionale ? C’est l’une des principales thématiques débattues le 22 mai 2014 lors d'une journée organisée par CCI France sur la réforme de l’apprentissage, qui s'est conclue par une intervention de François Rebsamen, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social. Si la région Languedoc-Roussillon semble être un exemple en matière de partenariat réussi entre acteurs publics et privés, les inquiétudes demeurent dans certaines branches professionnelles et au sein de l’APCMA s’agissant de la répartition de la taxe d’apprentissage et de la construction de l’offre de formation professionnelle initiale.

Lire la suiteLire la suite
Le taux d'emploi des apprentis 7 mois après leur sortie de formation en baisse de 6 % entre 2012 et 2013 (Depp)

Le taux d'emploi des apprentis sept mois après leur sortie de CFA est en diminution en 2013 (65 % soit quatre points de moins par rapport à 2012), après deux années d'amélioration, révèle une étude de la Depp du ministère de l'Éducation nationale réalisée en février 2013, qui vient d'être publiée (1). 30 % des apprentis interrogés étaient au chômage et 5 % étaient inactifs. Toutefois, l'insertion de ces jeunes dépend encore fortement du diplôme obtenu : plus des trois quarts des diplômés d'un BTS travaillent, contre un tiers des sortants sans aucun diplôme.

Lire la suiteLire la suite